Accéder au contenu principal

Coronavirus: Jean Castex assure que «développer le port du masque est à l'étude»

Le Premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran lors de leur visite au laboratoire de l'Institut Pasteur de Cayenne le 12 juillet 2020.
Le Premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran lors de leur visite au laboratoire de l'Institut Pasteur de Cayenne le 12 juillet 2020. jody amiet / AFP
Texte par : RFI Suivre
5 mn

En visite en Guyane, le Premier ministre français Jean Castex a indiqué ce dimanche que « la question de développer le port du masque est à l'étude », notamment pour les lieux clos, afin de lutter contre l'épidémie de coronavirus.

Publicité

Interrogé par la presse en Guyane où il fait une visite express, le chef du gouvernement n'a pas exclu de nouvelles mesures pour généraliser le port du masque en déclarant que « le port du masque est l'une des manières de prévenir la propagation de l'épidémie ».

« La question de développer l'usage et le port du masque est bien à l'étude, en particulier cela surtout concernerait prioritairement tous les lieux, quels qu'ils soient, clos », a-t-il ajouté. Car « la circulation du virus se constate d'autant plus que les lieux sont fermés ».

Le port du masque, vous le savez, est l'une des manières de prévenir la propagation de l'épidémie.

Le Premier ministre Jean Castex sur le port du masque

Cette déclaration va notamment dans le sens d'une tribune publiée samedi 11 juillet par quatorze médecins de renom qui réclament « le port du masque obligatoire dans tous les lieux publics clos » pour éviter que l'épidémie de Covid-19 ne reparte, constatant un relâchement dans le respect des gestes barrières.

« Il serait vraiment très regrettable de ne pas utiliser ces moyens efficaces et accessibles » pour freiner l'épidémie « que sont: le port du masque obligatoire dans tous les lieux publics clos, la distanciation physique autant que possible et le lavage des mains », plaident-ils dans une tribune publiée par Le Parisien-Aujourd'hui en France.

Relâchement du respect des gestes barrières 

En métropole, un certain relâchement dans le respect des gestes barrières a été observé. Notamment un concert à Nice s'est tenu samedi soir sans distanciation. Le maire LR de la ville Christian Estrosi a annoncé qu'il imposera désormais le masque pour les grands événements que sa municipalité organise, et demande à l'Etat d'en faire de même.

Lors de ce déplacement en Guyane, le Premier ministre a également assuré depuis Cayenne que « la République n'a pas ménagé ses moyens » pour la Guyane, confrontée à l'épidémie de coronavirus, se félicitant que « la situation épidémiologique semble s'améliorer » mais appelant à la « vigilance ».

« Je comprends que la situation épidémiologique semble s'améliorer, et c'est heureux », a salué Jean Castex, relevant que « la mobilisation de l'Etat et de l'ensemble des services publics n'est pas étrangère à cette situation », même si « sans doute tout n'a pas été parfait ». La Guyane, toujours placée sous état d'urgence sanitaire comme Mayotte, comptait dimanche 6 102 cas de coronavirus confirmés et 26 décès au total.

Plan de relance

Le ministre des Outre-mer, qui reste lundi pour évaluer les besoins, a déjà annoncé le doublement d'un volet du fonds de solidarité, à 3 000 euros pour les petites entreprises de Guyane et Mayotte. Et Jean Castex d'assurer: « Nous allons dans quelques semaines annoncer un plan de relance sans précédent de l'économie française, qui concernera la Guyane en particulier et l'ensemble des territoires ultramarins ».

En marge de sa visite express, le nouveau Premier ministre français a également été interrogé sur le plan de relance promis par Emmanuel Macron. Dans la presse ce dimanche, Xavier Bertrand, le président de la région Hauts de France dont l'ambition présidentielle ne fait pas de doute, réclame des mesures immédiates.

Nous sommes quasiment prêts, nous achevons les concertations. (…) Oui, nous allons agir vite.

Jean Castex

(Avec AFP)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.