Accéder au contenu principal

Coronavirus: en France, le masque devient obligatoire dans les lieux publics clos

Des visiteurs portant des masques protecteurs dans la Galerie des Glaces du château de Versailles le jour de sa réouverture le 6 juin 2020.
Des visiteurs portant des masques protecteurs dans la Galerie des Glaces du château de Versailles le jour de sa réouverture le 6 juin 2020. REUTERS / Charles Platiau
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Le port du masque obligatoire dans les lieux publics clos entre en vigueur lundi 20 juillet en France. Une amende de 135 euros est prévue en cas d'infraction. 

Publicité

À partir de ce lundi 20 juillet, le port du masque dans les lieux publics clos sera obligatoire en France et ceux qui ne respecteront pas cette mesure devront payer une amende de 135 euros. Alors que le président de la République avait annoncé son entrée en vigueur le 1er août, le ministre de la Santé Olivier Véran a avancé la date et a expliqué que tous les établissements recevant du public seraient concernés.

Cette mesure s'explique par la hausse des indicateurs, faisant craindre une reprise de l'épidémie. La situation sanitaire dans de nombreuses régions commencent à inquiéter les autorités sanitaires françaises. Dans huit d'entre elles, le taux de reproduction du virus est de nouveau supérieur à 1. Cela signifie que chaque malade contamine plus d'une personne. Cet indicateur montre une reprise claire de l'épidémie notamment en Bretagne où le taux de reproduction est de 2,62 mais aussi en Nouvelle Aquitaine et en Provence-Alpes-Côte d'Azur, des régions jusqu’alors assez peu touchées par le virus.

La seule alternative au confinement

Pour autant, le décret mettant en place le port du masque dans les établissements clos n'a pas encore été pris mais il devrait l'être prochainement. Le gouvernement souhaite aussi accélérer les choses en matière de dépistages en renforçant les dispositifs notamment dans les ports et les aéroports. En attendant un éventuel vaccin, des tests et la généralisation du port du masque semble apparaître comme la seule alternative au confinement.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.