Accéder au contenu principal

Coronavirus en France: la SNCF teste la prise de température avant de monter dans le train

La SNCF a commencé le mardi 21 juillet à tester un dispositif de prise de température des passagers dans trois gares parisiennes.
La SNCF a commencé le mardi 21 juillet à tester un dispositif de prise de température des passagers dans trois gares parisiennes. FRANCOIS GUILLOT / AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

La saison estivale a commencé en France. Les prochains grands départs sont attendus dans dix jours, début août. Et ce, alors qu’une légère reprise de la transmission du virus fait craindre une nouvelle vague, à la rentrée ou peut-être même dès cet été. Dans ce contexte, la SNCF se prépare : la compagnie ferroviaire a commencé ce mardi 21 juillet à tester un dispositif de prise de température dans les gares, pour les passagers.

Publicité

À Paris, à la gare de Lyon, Ibtissam a couru pour ne pas rater son train. Elle est en nage lorsqu’elle se présente devant l’une des cinq caméras thermiques censées prendre sa température sans contact: « Non, ça ne marche pas, je suis peut-être trop petite. Ok, ils ne donnent même pas la température, ils disent juste "ok". »

Pour Ibtissam, ce n’est qu’un gadget : « Ça ne me rassure pas du tout. Mais le fait qu’ils nettoient régulièrement les trains, ça oui. »

Si la température est inférieure à 38.5°C, il n’y a pas de problème. Mais si Ibtissam avait eu de la fièvre ? « On va vous remettre un masque si vous n’en avez pas, du gel hydroalcoolique. On va vous proposer soit de continuer votre voyage, soit d’échanger sans frais votre billet, mais il n’y a pas d’interdiction de monter dans le train », explique Pierre Matuchet, directeur des opérations TGV à la SNCF.

Le respect des données personnelles

« C’est un dispositif sur lequel on ne conserve aucune donnée, assure le directeur des opérations TGV à la SNCF. On a travaillé avec la CNIL à la validation du dispositif, de façon à ce qu'il soit tout à fait respectueux de la protection des données et de la vie privée. »

Le dispositif sera expérimenté tout l’été dans trois gares parisiennes, toujours sur la base du volontariat. Il n’y a pas d’extension prévue pour le moment. L’objectif est d’être prêt, en cas de nouvelle vague de propagation du coronavirus, au cas où la généralisation de ces prises de température, avant de monter dans le train, serait jugée nécessaire.

À écouter: Coronavirus en France: des tests virologiques bientôt dans les aéroports

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.