Accéder au contenu principal
reportage

Coronavirus: en France, les usines de masque tournent à plein régime

Un employé produisant des masques dans une usine du nord de Paris, le 14 mai 2020.
Un employé produisant des masques dans une usine du nord de Paris, le 14 mai 2020. BERTRAND GUAY / AFP
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Après plusieurs semaines de ralentissement, le carnet de commandes des fabricants de masques se remplit à nouveau depuis le début de la semaine dernière et l'annonce de l'obligation de porter le masque dans tous les lieux clos.

Publicité

Après être passé du stade de la pénurie à celui de la surproduction, le marché du masque pour se protéger du Covid-19 est de nouveau en plein essor. Depuis l’annonce du gouvernement de rendre obligatoire le port du masque dans les lieux publics clos, la demande repart à la hausse.

Dans l’usine du Masque Français, au Sud-Ouest de Paris, les deux machines tournent jour et nuit pour répondre à la demande à nouveau exponentielle des clients. Elle provient notamment de la grande distribution qui en a « besoin pour vendre aux consommateurs », et des entreprises qui « doivent stocker pour protéger leurs salariés », détaille Emmanuel Nizard, le fondateur de cette jeune entreprise lancée début mai.

La production devrait passer de 100 000 masques par jour à 350 000

En prévision des commandes qui s'accumulent, l'entreprise va continuer de grossir avec de nouvelles machines et de nouvelles embauches. « On s’adapte au mieux pour répondre à la demande actuelle mais il faut aussi penser à l’avenir », raconte à RFI le dirigeant.

Et pour répondre à la demande, l’entreprise a embauché plusieurs personnes. C'est le cas de Marine, qui travaille dans l’entreprise depuis un peu plus d’un mois. « Au début, j’ai commencé aux masques et là on avait des petits problèmes de retards d’envoi de colis. On a eu beaucoup de commandes du coup on a renforcé les effectifs à l’envoi de colis et on rattrape tout notre retard ».

D'ici début août, la production devrait passer de 100 000 masques par jour à 350 000. Mais pour ne pas se laisser surprendre par les sursauts du marché au gré des consignes gouvernementales, le Masque Français espère se développer dans le champ médical sur le long terme.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.