Accéder au contenu principal

Coronavirus: en France, des tests PCR remboursés et plus accessibles

Des tests PCR pratiqués à l'hôpital de la Croix-Rousse de Lyon, en avril 2020.
Des tests PCR pratiqués à l'hôpital de la Croix-Rousse de Lyon, en avril 2020. PHILIPPE DESMAZES / AFP
3 mn

En France, il manque de bras pour réaliser les dépistages au Covid-19. Désormais 500 000 tests sont effectués chaque semaine. Tous les épidémiologistes l’affirment : pour maitriser l’épidémie, il faut tester massivement. Et bien un arrêté publié hier au Journal Officiel autorise désormais les pompiers, secouristes, et étudiants en santé à réaliser les tests PCR.

Publicité

Ils n’avaient jusque-là pas le droit de faire les prélèvements. Le PCR c’est ce test réalisé via un écouvillon dans les narines. Un test qui coûte 54 euros et qui, nouveauté, sera intégralement pris en charge par l’Assurance maladie même sans ordonnance.

Cela augure une nouvelle montée en puissance dans les centres de dépistage. Et il faudra bien trouver des bras pour les réaliser. « Cela permet d’augmenter les capacités de la "main d’œuvre", souligne Raphaël Schtourm, étudiant en quatrième année de médecine à Strasbourg. Ce sera une augmentation du nombre de bras pour réduire les délais d’attente pour faire les tests PCR. C’est facile et réalisable par les étudiants en médecine. Du coup, il y a aussi les étudiants infirmiers, qui sont beaucoup plus nombreux que les étudiants en médecine, qui représentent une aide conséquente si on en a besoin ».

Les laboratoires postent déjà des annonces pour recruter

L'arrêté précise que les infirmiers, les étudiants en pharmacie, les aides-soignants, les sapeurs-pompiers, les marins-pompiers et les secouristes titulaires d'une formation aux premiers secours pourront réaliser le prélèvement d'échantillon biologique.

Reste à organiser ces forces vives. Certains laboratoires ont déjà posté des annonces pour recruter au plus vite.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.