Accéder au contenu principal

Les PME et TPE françaises bénéficieront grandement du plan de relance de l'économie

Le Premier ministre français Jean Castex lors de l'université d'été du Medef à Paris, le 26 août 2020.
Le Premier ministre français Jean Castex lors de l'université d'été du Medef à Paris, le 26 août 2020. Gonzalo Fuentes/Reuters
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Le coup de main aux entreprises françaises se poursuit pour les aider à affronter les difficultés nées de la crise sanitaire. Une semaine avant de dévoiler les détails du plan de relance de son gouvernement, le Premier ministre Jean Castex a levé une partie du voile à l'université d'été du Medef, mercredi 26 août à Paris. Les petites enteprises n'ont pas été oubliées.

Publicité

Maintien du recours à l'activité partielle dans les conditions actuelles jusqu'au 1er novembre au moins, baisse massive des impôts de production en 2021 : Jean Castex a annoncé des nouvelles mesures pour aider les entreprises françaises, durement mises à mal par la crise consécutive de la pandémie de Covid-19. À Paris, durant l'université d'été du Medef, le Premier ministre a donné le ton ce 26 août, une semaine avant de dévoler le plan de relance du gouvernement.

25 milliards d'euros dédiés aux PME et TPE

Prêts garantis, activité partielle : les PME et TPE ont eu beaucoup recours aux dispositifs mis en place par l'État depuis le printemps. Jean Castex a confirmé que le plan de relance à venir leur sera largement consacré. Sur les 100 milliards d'euros prévus, 25 milliards leurs seront dédiés.

« C'est vraiment une bonne chose. C'est dire qu'aujourd'hui, ce sera aux chefs d'entreprises de décider comment ils vont mener leurs activités. Si on va utiliser le télétravail ou pas, par exemple. Parce que lorsque c'est descendant, c'est souvent décidé avec les patrons de grands groupes, et nous n'avons pas du tout les mêmes besoins », confie Emilie Legoff, à la tête d'une société d'édition de logiciels.

Les détails du plan très attendus

Les PME sont fragiles mais aussi agiles. Pixminds, une PME savoyarde multi-récompensée pour ses innovations en interface homme-machine, n'a pas chômé pendant le confinement. La boîte a revu son organisation pour acheminer du matériel médical dans les hôpitaux. À la sortie, ses équipes ont redoublé d'effort pour pouvoir livrer à temps leur dernière invention.

« L'entreprise en est sortie plus forte. On a réussi. Ce n'était pas de la marge, mais c'était du chiffre d'affaires qui nous a permis aussi d'avoir la confiance de nos partenaires bancaires. Ils ont vu que nous ne restions pas inactifs. Nous avons ainsi pu bénéficier du PGE et des autres dispositions mises en place qui nous ont permis de passer cette première épreuve », explique Cyril Laurent, le directeur marketing. Les détails du plan de relance qui doit accompagner les enteprises dans la durée sera dévoilé jeudi 3 septembre.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.