Accéder au contenu principal

France: le retour des «gilets jaunes»?

Un manifestant appartenant aux «gilets jaunes» à Paris lors d'une journée de grèves et de manifestations à l'échelle nationale en France, le 24 janvier 2020.
Un manifestant appartenant aux «gilets jaunes» à Paris lors d'une journée de grèves et de manifestations à l'échelle nationale en France, le 24 janvier 2020. REUTERS/Francois Lenoir
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Allons nous assister en France au retour des «gilets jaunes» dans les rues de l'Hexagone ? Après une longue pause durant l'été, de nombreux messages notamment sur les réseaux sociaux appellent à une mobilisation forte ce samedi 12 septembre.

Publicité

Les actions ne devraient pas uniquement se dérouler dans la capitale mais aussi dans de nombreuses villes comme à Marseille, Toulouse, Lyon ou encore Bordeaux. À Paris, les manifestants sont invités sur les réseaux sociaux à se réunir sur les Champs-Élysées et sur d'autres places et au moins deux longs défilés sont annoncés dans les rues.

La préfecture a déjà indiqué interdire tout rassemblement de personnes se revendiquant du mouvement des «gilets jaunes» notamment sur les Champs-Élysées ou près de l'Assemblée nationale.

En province, un peu partout, des manifestations sont prévues et il devrait aussi y avoir des opérations coups de poings qui se décideront au dernier moment aux péages autoroutiers ou encore l'occupation de ronds points stratégiques.

Le mouvement né il y a deux ans avait rassemblé à l'époque près de 300 000 personnes et se déroulait chaque semaine.

Pour cette reprise, la contestation pourrait attirer d'autres personnes car avec la crise économique liée au Covid-19, les petits patrons ou les propriétaires de discothèque par exemple touchés de plein fouet entendent se joindre aux Gilets jaunes, les anti-masques aussi.

► À lire aussi : «Gilets jaunes»: retour dans la «France oubliée»

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.