Accéder au contenu principal

Covid-19: nouvelles restrictions à Lyon et Nice, peut-être à Marseille et en Guadeloupe

Le ministre de la Santé, Olivier Véran.
Le ministre de la Santé, Olivier Véran. ERIC PIERMONT / AFP
Texte par : RFI Suivre
5 mn

Des mesures de restriction seront décidées localement d'ici samedi pour les villes de Lyon et Nice, où le coronavirus circule à un niveau inquiétant, a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran ce jeudi lors d'une conférence de presse, vouée à devenir hebdomadaire.

Publicité

« Nous avons donc demandé aux préfets du Rhône et des Alpes-Maritimes de (...) proposer au gouvernement d'ici samedi les mesures qui devront être prises pour enrayer la circulation du virus et limiter son impact sur le système sanitaire », a-t-il dit lors d'une conférence de presse.

À Lille, Toulouse, Rennes, Dijon et Paris, a-t-il ajouté,  « les seuils critiques ne sont pas encore atteints, mais nous serons extrêmement attentifs à l'évolution de la situation dans ces métropoles ».

« Si la situation sanitaire ne s'améliore pas » à Marseille et en Guadeloupe, où des mesures ont déjà été adoptées, « il faudra sans doute prendre des mesures encore plus fortes », a prévenu le ministre, citant « la possible fermeture des bars » ou « l'interdiction des rassemblements publics ».

Par ailleurs, les professionnels des crèches, qui devaient jusqu'à présent porter le masque uniquement en présence des parents, devront désormais le porter aussi avec les enfants, a annoncé Olivier Véran. « Le port du masque sera désormais obligatoire pour tous les professionnels de crèche, y compris en présence des enfants », a-t-il déclaré, indiquant vouloir limiter par cette mesure les contaminations d'adultes à enfants.

(avec agences)

Reportage: Les médecins des services de réanimation marseillais débordés

Les hôpitaux marseillais lancent une fusée de détresse : entre leur activité générale et la gestion des nouveaux cas de Covid, la situation se tend dans les services. L’APHM recrute des soignants pour faire face à ce nouveau pic d’activité dans un département classé rouge dans les contaminations au Covid-19.

Les hôpitaux publics qui ont fait en outre appel à la réserve sanitaire et des patients non Covid sont en train d’être transférés vers d’autres services pour libérer des places d’hospitalisation...

Ecouter le reportage

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.