Accéder au contenu principal

France: Castex défend les mesures prises par le gouvernement pour enrayer la pandémie

Le Premier ministre français Jean Castex lors d'une conférence de presse à Paris, le 27 août 2020.
Le Premier ministre français Jean Castex lors d'une conférence de presse à Paris, le 27 août 2020. CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / POOL / AFP
Texte par : RFI Suivre
6 mn

Le Premier ministre Jean Castex défend les mesures prises par le gouvernement français pour tenter d’enrayer la progression du Covid-19. Invité de l’émission politique de France 2, le Premier ministre assume de fermer les bars et les restaurants - à Marseille notamment - malgré la colère qui s’exprime des professionnels, des élus et d'une partie de la population.

Publicité

La situation est « très préoccupante dans toute la France » mais « surtout grave dans les grandes agglomérations », a averti jeudi soir le chef du gouvernement, alors qu'un nouveau record de contaminations a été établi à 16 096 en 24 heures. En outre, l'épidémie a encore fait 52 morts en 24 heures. Jean Castex a expliqué que l'objectif du gouvernement était « simple »: « éviter la saturation de nos établissements hospitaliers », en particulier les services de réanimation.

A Marseille, c'est « une course contre la montre » et c'est pour cela que « nous avons décidé de prendre des mesures plus fortes », a justifié Jean Castex en participant sur France 2 à sa première grande émission politique depuis son arrivée à Matignon en juillet.

Des mesures maintenant, pour éviter un reconfinement plus tard. C’est le message qu’a voulu faire passer le Premier ministre. Face aux déluges de critiques des élus depuis 24 heures, Jean Castex assume un choix impopulaire mais nécessaire, selon lui. En compensation il annonce des aides pour les restaurateurs. Chômage partiel, exonérations de charges sociales, fonds de solidarité.

« On ne vous laissera pas tomber » lance Jean Castex. « Il n'est pas question que vous subissiez les conséquences de ces mesures sanitaires », a assuré le Premier ministre à une restauratrice marseillaise qui l'interpellait.

J'ai demandé au ministre chargé des PME, TPE, Alain Griset, de se rendre à Marseille pour discuter avec les professionnels de ces conditions

Le Premier ministre français Jean Castex

A ceux qui appellent à la désobéissance, il répond qu’ils ont tort et qu’on ne joue pas avec le virus. Il admet toutefois que lui-même n’a pas respecté la consigne du gouvernement de télécharger l’application Stop-Covid de traçage des contacts. Un aveu qui sonne comme le chant du cygne d’une initiative jugée peu utile jusqu’à présent.

Autre annonce du chef du gouvernement – qui concerne cette fois-ci le thème de la sécurité – le budget de la justice sera augmenté de 8%. Il est actuellement l’un des plus bas d’Europe. Jean Castex promet une meilleure réponse pénale face aux délinquants. Une façon aussi d’apporter son soutien – une « preuve d’amour » comme il a dit – au nouveau garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti, malmené par la magistrature.

Les jeunes ont besoin de sortir, qu’est-ce qu’ils vont faire ? Ils vont se retrouver dans des appartements. Ça va être encore plus dangereux que de les retrouver chez nous, où on les a sous contrôle.

Manifestation des patrons de bars à Paris contre la fermeture à 22h

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.