Accéder au contenu principal
Reportage

Mesures contre le Covid-19 à Marseille: la grogne des restaurateurs et patrons de bar

Devant l'hôpital de la Timone à Marseille, des manifestants sont venus accueillir Olivier Véran suite aux nouvelles mesures annoncées pour lutter contre le Covid-19, le 26 septembre 2020.
Devant l'hôpital de la Timone à Marseille, des manifestants sont venus accueillir Olivier Véran suite aux nouvelles mesures annoncées pour lutter contre le Covid-19, le 26 septembre 2020. AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Après l'annonce de fermeture par le ministre de la Santé Olivier Véran et dans l'attente du décret d'application qui en fixera les règles, les restaurateurs de Marseille se sont réunis ce vendredi 25 septembre pour faire entendre leur révolte. Un secteur économique déjà fragilisé par une première séquence de fermeture au printemps dernier. 

Publicité

Avec notre correspondant à Marseille, Stéphane Burgatt

La démonstration de force avait été organisée symboliquement devant le tribunal de commerce : « C’est là où on va tous finir, on va tous finir à l’intérieur du Tribunal de commerce et on va tous déposer le bilan ! On ne peut pas gérer nos entreprises comme on nous demande de les gérer aujourd’hui ».

Mais pour certains patrons venus manifester par solidarité, il est déjà trop tard. Kamel a déposé le bilan ici même tout récemment : « Je suis responsable d’un établissement qui a déposé le bilan, déjà. Fini… c’est dû au Covid. Moi, je l’ai vécu, j’ai tout perdu. Je n’ai pas envie que les camarades perdent tout, pareil, aussi. Donc si on peut aider les collègues, c’est important ».

Pour beaucoup, la volonté est simple: désobéir et garder son commerce ouvert : « Moi, je vais ouvrir. Mon idée, c’est d’ouvrir. Après, il faut que l’on soit solidaires et qu’il y en ait plusieurs qui ouvrent, parce que dans cette situation ...être isolé ce n’est pas possible. Mais par contre, si on est solidaires… Si dans notre profession, pour une fois, on arrive à être solidaire ».

Et la 2e adjointe au maire, Samia Ghali, vient d’annoncer que la police municipale ne contrôlerait pas les commerces qui resteront ouverts ce week-end
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.