Accéder au contenu principal
REPORTAGE

Coronavirus: «Restons Ouvert» manifeste contre la fermeture des bars après 22 heures

En France, les hôtels, les restaurants et les bars sont lourdement impactés par le Covid-19.
En France, les hôtels, les restaurants et les bars sont lourdement impactés par le Covid-19. REUTERS/Charles Platiau
Texte par : RFI Suivre
7 mn

Pour lutter contre la propagation du coronavirus, le gouvernement a pris des mesures très strictes. Ce dimanche 27 septembre, le collectif « Restons Ouvert » a appelé à manifester place des Invalides, à Paris, contre la fermeture des bars près 22 heures.

Publicité

Ils se sont rassemblés aux Invalides, à Paris, pour dire stop et pour défendre une profession. À la tête de cafés, bars et de brasserie, une centaine de professionnels sont descendus dans la rue pour dire stop aux sanctions qui les frappent

Pascal Ranger, qui dirige une quarantaine de brasseries, s’agace : « Nous sommes très en colère ! Je ne vois pas pourquoi après 22 heures le coronavirus va arriver. »

►À écourer aussi: Cafés, bars, restaurants: on rouvre ! Mais pas comme avant

Cette incompréhension est partagée par Frantz Arthur, jeune patron d'un bar à cocktails. « On en est tous là. On ne le connaît pas ce virus, on est tous prêts à faire un effort ensemble et au même moment, mais on a vraiment l’impression que c’est deux poids, deux mesures. Vous pouvez vous croiser dans les centres commerciaux à plusieurs centaines de milliers par jour et dans les cabines d’essayage où on enlève son masque pour voir si les vêtements nous vont bien. A l’inverse, un bar, ça commence à travailler à 22 heures. On fait la moitié de notre chiffre d’affaires à partir de 22 heures et là, on nous ferme sans autre forme de procès. On est vraiment traité de façon différente. »

« Dans tous les cas, les gens consommeront »

Pour Florian Guéguan, du collectif « Restons ouverts », la fermeture à 22 heures est inutile. « Dans tous les cas, les gens consommeront. Ils consommeront d’une manière différente mais ils consommeront. Aujourd’hui, si c’est pour leur "Vous n’allez pas dans les bars", ils vont dire "On va aller chez moi, dans un appartement" », estime-t-il.

Ces professionnels expriment haut et fort leurs inquiétudes et continuent à se mobiliser pour défendre tout un secteur de l'économie française. A l’autre bout de la France, à Marseille, rare étaient les clients à profiter d'un dernier verre avant la fermeture pour quinze jours des restaurants et des bars dimanche soir, dans une ambiance très rafraichie par un fort mistral.


Reportage

Parmi les mesures très strictes pour lutter contre la propagation du Covid-19, le ministère de la Santé a interdit tous les regroupements à 10 personnes dans les lieux publics (parcs, jardins, squares...) Dans certaines métropoles comme Bordeaux, en Gironde, chacun a son point de vue sur cette mesure.

On ne peut pas empêcher les gens de se retrouver.

Coronavirus: les mesures contre les rassemblements de plus de 10 personnes vues de Bordeaux

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.