Accéder au contenu principal

France: une nouvelle conférence sociale en pleine deuxième vague épidémique

Selon le gouvernement, «on n'est pas dans la situation du 17 juillet où on espérait avoir tous la crise sanitaire derrière nous». Ici, le premier ministre Jean Castex à Paris, le 22 octobre 2020.
Selon le gouvernement, «on n'est pas dans la situation du 17 juillet où on espérait avoir tous la crise sanitaire derrière nous». Ici, le premier ministre Jean Castex à Paris, le 22 octobre 2020. Ludovic Marin/Pool via REUTERS
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les syndicats, le patronat et le Premier ministre Jean Castex se retrouvent lundi 26 octobre pour relancer le dialogue social, en pleine crise sanitaire et économique Pas de programme précis pour la « deuxième Conférence du dialogue social », mais de nombreux sujets entre l'assurance-chômage ou la réforme des retraites et le plan de relance. Avec des priorités différentes de juillet, lors de la première rencontre.

Publicité

Qu'il semble loin déjà ce premier rendez-vous de juillet, où un Jean Castex fraîchement nommé séduisait les partenaires sociaux avec un ton plus conciliant, notamment sur le calendrier des réformes.

Entre-temps, le doute s'est installé, les syndicats à l'unisson veulent désormais des garanties. D'abord, sur l'abandon de la réforme de l'assurance chômage, qui en l'état promet de réduire les droits des demandeurs d'emploi, selon eux. Des garanties aussi sur le report du débat sur les retraites, toujours prévu pour la fin de cette année.

Du côté de Matignon, on entend surtout faire le point sur les réponses du gouvernement à la crise économique, comme par exemple les effets du plan jeunes annoncé en juillet dernier.

Mais les patrons du Medef et de la CPME (Confédération des petites et moyennes entreprises) aussi ont leurs récriminations : les contreparties aux entreprises soutenues par l'État, et actuellement en débat au Parlement, irritent au plus haut point dans le contexte économique actuel.

D'autres thèmes moins polémiques seront sur la table ce lundi lors des débats en présence du ministre de l'Économie Bruno Le Maire, notamment. Les partenaires sociaux discuteront également des pistes en faveur de la mobilité professionnelle entre des secteurs affectés par la crise sanitaire et économique.

À lire aussi : En France, l'épidémie de coronavirus fragilise aussi les jeunes diplômés

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.