Accéder au contenu principal

«Affaire des écoutes»: le procès de Nicolas Sarkozy va pouvoir reprendre

Nicolas Sarkozy lors de son arrivée au palais de justice, le 23 novembre 2020.
Nicolas Sarkozy lors de son arrivée au palais de justice, le 23 novembre 2020. REUTERS - CHARLES PLATIAU
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le procès de Nicolas Sarkozy et ses deux co-accusés dans l'affaire dite « des écoutes » reprendra lundi 30 novembre. L'ancien chef de l'État est poursuivi pour corruption et trafic d'influence pour avoir tenté, avec son avocat, maître Herzog, d'obtenir des informations sur une affaire le concernant auprès d'un haut magistrat, Gilbert Azibert, en échange d'un coup de main pour obtenir un poste prestigieux à Monaco. Le tribunal correctionnel de Paris a rejeté la demande de renvoi pour raison de santé de Gilbert Azibert. 

Publicité

Ouvert le 23 novembre, le procès de « l'affaire des écoutes » avait immédiatement été suspendu, le temps de soumettre Gilbert Azibert à une expertise médicale. L'ancien juge, âgé de 73 ans, inquiet pour sa santé dans le contexte de la pandémie, ne s'était en effet pas présenté à l'audience. Son avocat avait alors pointé des problèmes respiratoires et cardiaques, deux certificats médicaux à l'appui, et demandé le renvoi du procès.

Mais l'expert médical mandaté par la cour n'a, lui, détecté « aucun motif de santé impérieux empêchant Gilbert Azibert de sortir de chez lui » et conclu que « son état de santé est compatible avec une convocation judiciaire », a indiqué la présidente. L'avocat du magistrat a alors réitéré sa demande de renvoi, dénonçant notamment une expertise incomplète qui n'a pas exploré les problèmes cardiaques de son client. De son coté, le parquet réclamait le maintien de l'audience.

Après une courte suspension, le tribunal a finalement rejeté cette demande de renvoi et ordonné à Gilbert Azibert de comparaître en personne lundi 30 novembre, aux côtés de Nicolas Sarkozy et Thierry Herzog.

► À lire aussi : Affaire «des écoutes»: Nicolas Sarkozy, une retraite politique sous pression judiciaire

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.