Accéder au contenu principal

France: la députée centriste et ancienne ministre Marielle de Sarnez est morte

Marielle de Sarnez le 18 mai 2017 à son arrivée à l'Élysée, après sa nomination en tant que ministre des Affaires européennes.
Marielle de Sarnez le 18 mai 2017 à son arrivée à l'Élysée, après sa nomination en tant que ministre des Affaires européennes. AP - Christophe Ena
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Marielle de Sarnez, députée MoDem et ancienne ministre des Affaires européennes d'Emmanuel Macron, est morte, mercredi 13 janvier, à l'âge de 69 ans à l'hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière, a annoncé le président du MoDem, François Bayrou.

Publicité

C'est son ami de toujours, celui dont elle était la boussole et le bras droit, qui l'a annoncé. « Voici le jour en trop. Marielle, si talentueuse et si courageuse, Marielle de Sarnez vient de partir. Notre chagrin est immense », a tweeté François Bayrou ce mercredi. Tous deux ont partagé un long compagnonnage politique et choisi ensemble la famille centriste et le combat pour l'Europe.

Marielle de Sarnez, qui souffrait d'une leucémie, était présidente de la commission des affaires étrangères de l'Assemblée nationale. Son combat contre la maladie durait depuis des mois, elle n'apparaissait plus en public mais suivait autant que possible ses activités à la tête de la commission. Encore récemment au moment du décès de Valéry Giscard d'Estaing dont elle avait été la collaboratrice, trop faible pour s'exprimer directement, elle avait tout de même pris soin de faire savoir son émotion.

Née à Paris dans le VIIIe arrondissement, Marielle de Sarnez y avait mené une grande partie de sa carrière. Entrée en politique pour soutenir la candidature à la présidentielle de Valéry Giscard d'Estaing, elle remporte sa première victoire électorale au niveau européen en 1999, elle est alors élue eurodéputée et le sera de nouveau 5 ans plus tard. Dans la foulée de la troisième place de François Bayrou à la présidentielle de 2007, elle co-fonde avec lui le MoDem. 

Présidente de la fédération UDF de Paris en 2006, puis du MoDem Paris en 2008, elle a été élue conseillère de Paris en 2001 dans le XIVe arrondissement sur une liste d'union RPR-UDF.

Ministre dans le premier gouvernement Philippe

Sa nomination en mai 2017 dans le premier gouvernement d'Édouard Philippe comme ministre des Affaires européennes aurait dû être le couronnement de sa carrière. Mais elle ne restera en poste qu'un mois et quatre jours. L'ouverture en juin suivant d'une enquête préliminaire du parquet dans l'affaire des emplois présumés fictifs des assistants des députés européens du parti centriste l'a conduit à démissionner, tout comme François Bayrou, éphémère ministre de la Justice.

Investie dans la foulée aux législatives par LaREM, elle avait été élue députée de Paris (11e circonscription) et avait pris la présidence de la prestigieuse commission des affaires étrangères de l'Assemblée. 

À l'annonce de sa mort, de nombreuses personnalités politiques de tous bords lui ont rendu hommage. « Quelle tristesse de voir partir Marielle de Sarnez, une femme de grand talent », a salué François de Rugy, député LaREM et ancien président de l'Assemblée nationale. « Grande tristesse : Marielle de Sarnez nous est retirée. Honneur à une adversaire exemplaire de loyauté, de respect des autres et de créativité. Le service du pays perd une utile influence discrète », a réagi quant à lui le leader LFI, Jean-Luc Mélenchon.

(Avec le service politique de RFI et l'AFP)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.