Covid-19: la France durcit les conditions d'entrée sur son territoire

La police aux frontières vérifie les test Covid-19 de pasagers embarquant pour la Corse le 19 décembre 2020.
La police aux frontières vérifie les test Covid-19 de pasagers embarquant pour la Corse le 19 décembre 2020. AFP - PASCAL POCHARD-CASABIANCA
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La France va « durcir fortement » à partir de ce lundi 18 janvier les conditions d'entrée sur son territoire, notamment en exigeant un test négatif au Covid-19 pour tous les voyageurs en provenance d'un pays extérieur à l'Union européenne. Le but est d'éviter que la souche variante du virus ne progresse rapidement dans la population française.

Publicité

A partir de ce lundi, les voyageurs venant de pays extérieurs à l’Union européenne devront tout d’abord présenter un test PCR négatif au départ et s’engager sur l'honneur à rester isolés pendant 7 jours une fois arrivés en France. A la fin de ces sept jours, ces voyageurs devront présenter un deuxième test PCR. 

Pour les pays où il n'est pas possible de réaliser un test avant d'embarquer, un laisser-passer consulaire va être accordé par les ambassades françaises pour « motif impérieux ». Un test sera ensuite réalisé à l'arrivée suivi d'un isolement obligatoire de sept jours dans un hôtel  désigné par l'État. Ces mesures concernent également les Français qui reviennent de l’étranger. 

► À lire aussi : Covid-19: le couvre-feu à 18h généralisé en France métropolitaine à partir de samedi

Des tests négatifs seront également exigés pour les vols en provenance de la Guyane, de Mayotte ou de La Réunion, à cause des variants à risque du Covid-19 qui circulent dans ces régions.

Bientôt une décision concertée au niveau européen

Concernant les pays de l’Union européenne, y compris l’Irlande et le Danemark, deux pays très touchés par la pandémie, rien n’est encore décidé. La décision sera concertée au niveau européen, et sera ensuite prise lors d’un sommet qui aura lieu jeudi prochain.

En cas de nouvelles mesures pour les voyageurs en provenance de l'Union européenne, il y aura de toute façon des exceptions avec des protocoles sanitaires spécifiques  pour les frontaliers, les transporteurs routiers ou encore les agents des compagnies de transport .

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail