Nicolas Sarkozy de nouveau dans le viseur du PNF pour «trafic d'influence»

El expresidente Nicolas Sarkozy en una foto del 1 de octubre de 2016 en Sables d'Olone, oeste de Francia
El expresidente Nicolas Sarkozy en una foto del 1 de octubre de 2016 en Sables d'Olone, oeste de Francia JEAN-FRANCOIS MONIER AFP/Archivos
Texte par : RFI Suivre
2 mn

D'après Mediapart, le parquet national financier (PNF) a ouvert une enquête préliminaire pour «trafic d'influence» et « blanchiment » visant les activités de conseil en Russie de l'ancien président. 

Publicité

Il avait terminé l'année devant les juges, dans son procès dans l'affaire dite des écoutes. Il débute 2021 par de mauvaises nouvelles sur le front judiciaire. D'après Mediapart, Nicolas Sarkozy est visé par une enquête préliminaire pour « trafic d'influence » et « blanchiment de crime ou délit ». À la manœuvre, le parquet national financier qui s'interroge sur un contrat conclu en 2019 pour un montant de 3 millions d'euros.

Si l'entourage de Nicolas Sarkozy assure que l'ancien président est «parfaitement serein», ce n'est pas la première fois que le PNF se penche sur les activités du retraité politique. Il y a quelques semaines, face au tribunal dans l'affaire dite des écoutes, Nicolas Sarkozy avait plusieurs fois laissé exploser sa colère : « J'ai parfois l'impression que le parquet national financier a été fait pour moi », dit-il à la barre. C'est que l'ancien président, jugé pour corruption et trafic d'influence, risque de la prison ferme. Le verdict est attendu le 1er mars.

Une année 2021 rythmée par les échéances judiciaires : c'est mi-mars que débutera son procès dans l'affaire Bygmalion. Pas de quoi tuer politiquement Nicolas Sarkozy. Pour le député LR, Eric Ciotti, il reste « le candidat naturel de la droite en 2022 ».

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail