Coronavirus en France: mise en place d'une commission citoyenne sur la campagne de vaccination

En France, une commission citoyenne va se réunir sur la vaccination (Photo d'illustration).
En France, une commission citoyenne va se réunir sur la vaccination (Photo d'illustration). © Craig F. Walker, REUTERS
Texte par : RFI Suivre
3 mn

En France, si la campagne de vaccination contre le Covid-19 a connu du retard à l'allumage, elle ne cesse d'élargir le public ciblé. Lundi, ce sont les personnes de plus de 75 ans, ne vivant pas en Ehpad et celles présentant des pathologies graves, qui vont pouvoir recevoir leur injection. Le gouvernement se dote d'un nouvel outil, pour que cette campagne soit la mieux acceptée par la population.

Publicité

Un collectif citoyen va accompagner toute cette période exceptionnelle de vaccination contre le Covid-19. Ses travaux commencent ce samedi 16 janvier sous l'égide du Conseil économique, social et environnemental (Cese).

Les 35 membres de ce collectif ont été tirés au sort. Contactés par téléphone, ils ont accepté cette mission de près de neuf mois. Au final,  il s’agit d’un panel représentatif de la société, que ce soit en terme d'âge, de qualification, ou de lieu de résidence.

Trois jours par mois, ils seront réunis en vidéo conférence, pour débattre de l'organisation de cette campagne, mais pas des aspects les plus scientifiques. Pour nourrir leur réflexion, ils pourront assister aux auditions de professionnels : épidémiologistes, logisticiens, chefs d'entreprises ou encore associations d'usagers.

Faire remonter les travaux au gouvernement

L'objectif est de recueillir leurs observations, leurs doutes, leurs interrogations. Et ils risquent de se multiplier avec l'accès des injections à un public de plus en plus large, l'apparition de variants ou encore la mise sur le marché de plusieurs types de vaccins.

Le Conseil s'engage à faire remonter le plus fidèlement possible et au fur et à mesure les conclusions de ces travaux au gouvernement, mais rien n'oblige ce dernier à suivre les recommandations qui pourraient être formulées.

Le collectif devrait surtout servir de baromètre aux autorités qui cherchent l'adhésion des Français, pour une campagne qui n'aura d'effet que si elle est largement suivie.

►À écouter aussi : La France est-elle en train de rater sa vaccination ?

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail