Le chef Guillaume Gomez quitte les fourneaux de l'Élysée pour défendre la gastronomie française

En 25 ans de carrière, Guillaume Gomez a concocté «deux millions de repas pour quatre présidents et les 800 agents» du palais présidentiel.
En 25 ans de carrière, Guillaume Gomez a concocté «deux millions de repas pour quatre présidents et les 800 agents» du palais présidentiel. REUTERS

À 42 ans, le chef Guillaume Gomez quitte les fourneaux de l'Élysée après avoir concocté pendant 25 ans les repas de la présidence française. Le président Emmanuel macron lui a confié une nouvelle mission au service au rayonnement international de la gastronomie française. Guillaume Gomez est le quatrième chef de l'Élysée depuis le général de Gaulle.

Publicité

Il a fait le compte, en 25 ans de carrière, Guillaume Gomez a concocté « deux millions de repas pour quatre présidents et les 800 agents » du palais présidentiel. À 42 ans, celui qui était devenu chef des fourneaux de l’Élysée en 2014 tire sa révérence. 

Et si Guillaume Gomez quitte les cuisines de « la première maison de France » comme il l'appelle, il reste auprès d'Emmanuel Macron comme ambassadeur de la gastronomie française.

Entré à 19 ans sous le mandat de Jacques Chirac à l'Élysée pour y accomplir son service militaire, avec un  BEP hôtellerie-restauration en poche, il apprend  vite et présente, à 25 ans, le concours de Meilleur ouvrier de France dans la catégorie cuisine. Il devient alors le plus jeune détenteur du col tricolore et est encore, à ce jour, tenant du titre.  Le chef servait plus de 90 000 couverts chaque année sur les tables présidentielles.

La spécialité de Guillaume Gomez est le pâté en croûte, « mais ici les gens ne viennent pas pour gouter ma cuisine, expliquait-il, lucide. Ils viennent parce qu'ils sont invités par le président de la République, parce qu'ils sont reçus par la France et c'est à moi de m'adapter aux goûts, aux circonstances. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail