Covid-19 : Mayotte et la Réunion sous tension

Du personnel hospitalier avec un patient à l'hôpital de Mamoudzou, à Mayotte, le 27 février 2021.
Du personnel hospitalier avec un patient à l'hôpital de Mamoudzou, à Mayotte, le 27 février 2021. AFP - ALI AL-DAHER

Situation tendue dans les territoires français de l'océan Indien. Les hôpitaux de Mayotte et de la Réunion arrivent à saturation. Une équipe médicale de la sécurité a atterri à Mayotte cette semaine, mais malgré tout, des évacuations sanitaires vers la métropole devraient avoir lieu.

Publicité

Mayotte, sous confinement généralisé depuis trois semaines, a connu malgré tout ces derniers jours une saturation de son système hospitalier.

Conséquence : depuis début février, ce sont 57 malades qui ont été transférés vers les hôpitaux de l'ile voisine de la Réunion, surchargeant à leur tour les lits de réanimation disponibles, en pleine flambée de l'épidémie due au variant sud-africain.

Alors qu'à la Réunion, le nombre de nouveaux cas journaliers ne cesse de progresser, l'objectif est désormais d'éviter à tout prix une saturation des services de réanimation.

Cette semaine, des équipes de la sécurité civile ont donc été dépêchées à Mayotte pour limiter au maximum les évacuations vers la Réunion, et prendre en charge les patients directement sur place.

Malgré tout, la pression sur le système hospitalier mahorais est telle que le Samu, les autorités sanitaires et Air France travaillent activement sur l'organisation d'évacuations sanitaires entre Mayotte et Paris, à 8000km de distance.

Ces opérations pourraient avoir lieu dans les jours qui viennent grâce à des vols longs courrier de 11h qui transporteraient chacun 14 malades réanimés sur des civières.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail