Stratégie sanitaire: le bras de fer continue entre la maire de Paris et le gouvernement

Face à la recrudescence de l'épidémie, la maire de Paris Anne Hidalgo (ici le 9 avril 2020), a de nouveau imposé le port du masque à l'extérieur, dans les zones plus touristiques de la capitale.
Face à la recrudescence de l'épidémie, la maire de Paris Anne Hidalgo (ici le 9 avril 2020), a de nouveau imposé le port du masque à l'extérieur, dans les zones plus touristiques de la capitale. Ludovic MARIN / AFP

Anne Hidalgo a publié mercredi soir dans Le Monde une tribune pour critiquer la stratégie sanitaire du gouvernement face au Covid-19. Avant une nouvelle intervention de Jean Castex, la maire de Paris poursuit son offensive engagée maladroitement la semaine dernière par son adjoint qui avait évoqué un confinement de trois semaines dans la capitale.

Publicité

La meilleure défense, c'est l'attaque. Alors Anne Hidalgo s'en prend une nouvelle fois au gouvernement et dénonce dans une longue tribune publiée dans le quotidien Le Monde les choix de l'exécutif : la stratégie du « stop and go », une « succession de mesures de confinement et de déconfinement », un « semi-confinement qui dure depuis 130 jours ». En début de semaine, la maire de Paris avait déjà fustigé l'hypothèse du confinement le week-end, qui figure parmi les options privilégiées du gouvernement. Une mesure « inhumaine », selon elle.

Des prises de positions sévères après les déclarations d'Emmanuel Grégoire, son premier adjoint, jeudi dernier en faveur d'un confinement strict de trois semaines dans la capitale qui avaient provoqué les critiques des élus municipaux et l'ironie du gouvernement. « Fadaises », avait même déclaré Jean Castex. 

Depuis, Anne Hidalgo cherche à reprendre la main après avoir pris ses distances avec son premier adjoint. Elle essaie donc d'opposer sa méthode à celle du gouvernement qu'elle accuse de ne pas assez concerter, de ne pas prendre les bonnes décisions, à savoir, selon elle, la mise en œuvre au niveau européen d'une stratégie zéro Covid-19. Pour tenter de montrer qu'elle apporte sa contribution au débat.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail