Covid-19: une centaine d'évacuations sanitaires depuis l'Ile-de-France la semaine prochaine

Unité de soins intensifs à l'hôpital Ambroise Paré, à Boulogne-Billancourt, près de Paris.
Unité de soins intensifs à l'hôpital Ambroise Paré, à Boulogne-Billancourt, près de Paris. AFP - ALAIN JOCARD

Devant l'urgence de la situation sanitaire, le gouvernement français prévoit de procéder à une centaine d'évacuations de patients Covid-19 depuis l'Ile-de-France la semaine prochaine, ont annoncé, dimanche 14 mars, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, et une source gouvernementale.

Publicité

Rappelant que « la situation est tendue, préoccupante en région Île-de-France » sur le front du Covid-19, le porte-parole a souligné que « chaque lit compte » et que « personne ne doit rester à la porte de l'hôpital ». Interrogé sur un possible reconfinement de l'Ile-de-France comme demandé par une partie du corps médical, Gabriel Attal a répété le message de l'exécutif : « On prendra toujours les décisions nécessaires », même si « nous faisons tout pour ne pas avoir à prendre des mesures plus difficiles, plus contraignantes pour les Français ».

►À lire aussi: Covid-19: des patients des hôpitaux d’Ile-de-France transférés vers l’ouest de la France

« D'ici à la fin de la semaine prochaine, probablement une centaine de patients auront été évacués de la région Île-de-France vers d'autres régions », a indiqué, en saluant « une mobilisation exceptionnelle », le secrétaire d'État qui assistait sur le tarmac de l'aéroport d'Orly aux évacuations par avion médicalisé de deux patients de 33 et 70 ans de l'hôpital de Meaux, en partance pour le CHU de Bordeaux.

 Avant l'arrivée des deux ambulances, vers 10 h 15, Gabriel Attal avait visité l'avion où deux brancards rouges avaient été disposés l'un derrière l'autre, au côté d'une rangée de sièges pour le personnel soignant dont deux médecins et deux infirmières. Une troisième patiente devait être transportée dimanche depuis Meaux vers Nantes par hélicoptère.

En Ile-de-France, ça se remplit trois fois plus vite en réanimation qu'en hospitalisation classique...

Professeur Gilles Pialoux, chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital Tenon à Paris

Montée en puissance des évacuations sanitaires

 Les opérations d'évacuations sanitaires « vont se poursuivre dans la semaine et monter en puissance, à raison de six évacuations en moyenne par jour (par voie aérienne) et puis en fin de semaine, une opération plus massive avec des TGV médicalisés qui vont permettent de transférer plusieurs dizaines de malades vers des régions qui sont aujourd'hui moins sous pression », a détaillé Gabriel Attal.

Ces évacuations se dérouleront principalement vers la région Pays-de-Loire, la Nouvelle-Aquitaine et la région Occitanie, a-t-il précisé. Selon une source gouvernementale, jeudi et dimanche prochains va être organisée l'opération « Chardons » qui consiste en l'évacuation en TGV de 50 patients au total (25 et 25). Au total donc « une centaine de patients » seront évacués la semaine prochaine, a précisé cette source. « Nous mobilisons toutes nos forces dans cette bataille pour faire baisser la pression sur nos établissements hospitaliers en Île-de-France avec ces transferts », a ajouté Gabriel Attal.

Au total, avant celles du jour, il y avait eu 163 évacuations sanitaires sur toute la France depuis le 26 janvier. Trois premiers patients en réanimation avaient déjà été évacués samedi 13 mars, au matin d'Ile-de-France vers Nantes, Angers et Le Mans, selon l'Agence régionale de santé.

(avec AFP)


À Marseille, le stade Vélodrome devient centre de vaccination dès ce lundi 15 mars au matin à raison de six jours sur sept jusqu’au 30 juin 2021. La stratégie des vaccinodromes se concrétise : des lieux plus grands pour accueillir plus de monde et accélérer le nombre de personnes vaccinées...

Cette montée en puissance reste bien sûr dépendante de l’arrivée des vaccins...

Marseille: le célèbre stade Vélodrome devient centre de vaccination

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail