Covid-19 en France: pour revenir à une vie normale, il faudrait vacciner 90% des adultes

Vue du bâtiment de l'Institut Pasteur, à Paris, le 30 novembre 2020.
Vue du bâtiment de l'Institut Pasteur, à Paris, le 30 novembre 2020. © AP - Thibault Camus

D'après une étude de l'Institut Pasteur, il faudrait que 90% des adultes français soient vaccinés contre le Covid-19 d'ici le 1er septembre 2021 pour espérer un retour à une vie normale, sans restrictions. La propagation du variant britannique impose une vaccination plus importante, alors qu'un certain nombre de Français sont encore réticents.

Publicité

Les Français rêvent d'une vie avec moins de restrictions. Mais pour cela, il faudra qu'une grande majorité du pays soit vaccinée, et pas seulement les populations les plus vulnérables. Dans leur communiqué publié ce mercredi 7 avril, les chercheurs de l'Institut Pasteur expliquent que l'émergence du variant britannique, désormais majoritaire dans le pays, a modifié le taux de reproduction du virus, et qu'il faut donc un taux de vaccination plus important dans les prochains mois pour parvenir à l'immunité collective.

► À lire aussi : Covid en France: coup d'envoi de la vaccination au Stade de France

Convaincre les récalcitrants... et peut-être vacciner aussi les enfants

Selon leurs calculs et modélistations, et partant de l'hypothèse que la campagne est réservée aux adultes, il faudrait que 90% d'entre eux soient vaccinés pour limiter la propagation de l'épidémie et maintenir le nombre d'hospitalisations de patients à moins de 1 000 par jour, seuil fixé pour abandonner totalement les restrictions.

90% d'adultes vaccines, c'est un chiffre ambitieux. Surtout que d'après la dernière enquête de Santé publique France fin mars, les intentions de vaccination étaient au mieux de 79% chez les plus de 65 ans, et de 36% pour les 18-24 ans. L'étude de l'Institut Pasteur ajoute face à des niveaux d'intentions comme ceux-ci, vacciner les enfants pourrait être une piste à explorer pour retrouver une vie normale.

Le président Emmanuel Macron a réitéré son objectif de vacciner tous les Français qui le souhaitent d'ici la fin de l'été. Mais il faudra convaincre les plus récalcitrants. Pour l'instant, selon les chiffres officiels, 9,5 millions de personnes ont reçu une première dose de vaccin, et 3,2 millions de personnes ont reçu la deuxième. 20% des Français ont été infectés par le virus, et d'après les données de l'université Johns-Hopkins, le Covid-19 a fait plus de 97 431 morts au 7 avril.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail