France: lancement d'une consultation citoyenne sur les discriminations

Huit grands thèmes ont été définis comme l'emploi, l'accès aux services publics ou le handicap.
Huit grands thèmes ont été définis comme l'emploi, l'accès aux services publics ou le handicap. Getty Images/Blend Images - JGI/Jamie Grill

Une plateforme en ligne pour dénoncer les discriminations et proposer des solutions, c'est l'idée lancée ce jeudi 8 avril par la ministre chargée de l'Égalité des femmes et des hommes et de la diversité Élisabeth Moreno. Problème : ces propositions que chacun peut faire ne seront pas suivies d'une loi.

Publicité

Après les « gilets jaunes », ou encore le climat, la démocratie participative semble maintenant gagner les discriminations.  Jusqu'au 31 mai, chacun peut donc répondre à cette consultation en ligne pour alerter sur des discriminations qu'il rencontre dans plusieurs domaines de la vie quotidienne. 

Huit grands thèmes ont été définis, comme l'emploi, l'accès aux services publics ou le handicap. 

À lire aussi : France: contre la discrimination raciale, rationaliser le recrutement et «taper au portefeuille»

Mais si tout le monde est invité à proposer des solutions, là où le bât blesse est que cette consultation n'aboutira pas sur une loi. 

Le ministre chargé de la Participation citoyenne, Marc Fesneau, a déjà prévenu qu'il ne voulait pas que les citoyens soient déçus, car trop de lois sont votées sans être suivies d'effet. 

À la place d'une loi donc, des ateliers d'approfondissement seront mis en place, après le 31 mai, pour trouver des moyens de concrétiser rapidement les vœux de la population. 

Consultez la plateforme en cliquant ici

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail