France: maintien ou report des élections régionales, l’exécutif doit trancher

Le président Emmanuel Macron et le Premier ministre Jean Castex. Le 14 juillet 2020.
Le président Emmanuel Macron et le Premier ministre Jean Castex. Le 14 juillet 2020. © AP/Ludovic Marin

Les élections régionales auront-elles lieu en juin en France ? La balle est désormais dans le camp du gouvernement. Le Premier ministre Jean Castex a reçu les avis de tous les partis politiques qui plaident en grande majorité pour le maintien du scrutin. L’exécutif n'a plus que quelques jours pour choisir.

Publicité

Maintenir les élections régionales est le « scénario privilégié » par le gouvernement. C'est aussi ce que demandent la quasi-totalité des partis du Rassemblement national aux Marcheurs en passant par Les Républicains et la France insoumise.

Seuls le Modem de François Bayrou et le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand - deux proches d'Emmanuel Macron - se prononcent pour décaler le scrutin en octobre, quelques mois de plus pour mener une « campagne électorale normale ».

Le gouvernement rendra sa décision la semaine prochaine à l'occasion d'un débat au Parlement mardi et mercredi.

Première option : reporter les régionales, synonyme de tollé politique. L'exécutif serait accusé de s'assoir sur la démocratie. La deuxième option serait de maintenir le scrutin mais c'est aussi prendre le risque de voir les Français éviter les bureaux de vote par peur du virus comme aux municipales de mars 2020.

À lire aussiMunicipales en France: vers une abstention record dans un scrutin marqué par le Covid-19

Emmanuel Macron et Jean Castex sont coincés entre deux mauvaises solutions. C’est faute aussi d'avoir anticipé le scrutin. En un an, rien n'a été fait pour faciliter l'accès aux urnes en temps de pandémie, comme le vote par correspondance ou par Internet.

À écouter aussiÉlections régionales en France: reporter ou pas?

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail