Restaurants clandestins: plus de 170 personnes verbalisées en une seule journée à Paris

Depuis octobre, plus de 1000 clients de restaurants clandestins ont été verbalisés à Paris.
Depuis octobre, plus de 1000 clients de restaurants clandestins ont été verbalisés à Paris. AP - Francois Mori

Depuis la diffusion sur la chaîne de télévision M6 d'un reportage filmant une réception normalement interdite en temps de pandémie, les restaurants clandestins sont dans le collimateur des forces de l'ordre. 

Publicité

Plus d'une semaine après la polémique déclenchée par un reportage de la chaîne de télévision M6, la préfecture de police affiche sa fermeté à l'égard des dîners clandestins à Paris. Vendredi soir, la police a ainsi mis fin à une soirée organisée dans un restaurant du XIXe arrondissement de la capitale. Appelés pour un tapage nocturne, les policiers ont trouvé 110 personnes rassemblées dans l'établissement, pourtant censé être fermé en raison des restrictions sanitaires.

Toutes ont dû s'acquitter d'une amende de 135 euros pour « non-respect des mesures sanitaires », a indiqué sur Twitter la préfecture de police. L'organisateur de la soirée et le gérant du restaurant ont quant à eux été placés en garde à vue pour « mise en danger de la vie d'autrui et travail dissimulé ». 

Quelques heures plus tôt, à Saint-Ouen, au nord de Paris, 62 personnes avaient également été prises en flagrant délit dans un restaurant, selon des informations de la chaîne BFMTV. Le gérant de l'établissement a lui aussi été interpellé. « Aucune tolérance à l'égard de ces comportements manifestement incivils », a tweeté la préfecture de police.

Ces affaires se produisent après la diffusion la semaine dernière d'un reportage de M6 mettant en lumière l'existence de dîners clandestins luxueux à Paris. Dans ce reportage, l'un des organisateurs, identifié comme étant le collectionneur Pierre-Jean Chalençon, affirmait avoir « dîné dans la semaine dans deux-trois restaurants clandestins » où il aurait croisé « des ministres ». Il est depuis revenu sur ses propos, en expliquant avoir voulu faire de « l'humour ».

Hier, Pierre-Jean Chalençon et le cuisinier Christophe Leroy ont été placés en garde à vue. Leur garde à vue a été levée en fin de journée, sans qu'aucun élément ne confirme la participation présumée de ministres à ces repas clandestins, a indiqué le parquet.

Depuis le 30 octobre, près de 1 000 clients de restaurants ouvrant illégalement ont été verbalisés à Paris.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail