Toujours bloqués à l’aéroport de Paris-CDG, six Algériens vivent «un calvaire»

Des voyageurs patientent le 18 mars 2021 dans le terminal 2E de l'aéroport de Paris-Charles de Gaulle, où 6 Algériens sont toujours bloqués en transit depuis début mars.
Des voyageurs patientent le 18 mars 2021 dans le terminal 2E de l'aéroport de Paris-Charles de Gaulle, où 6 Algériens sont toujours bloqués en transit depuis début mars. AFP - ERIC PIERMONT

Six ressortissants Algériens restent toujours bloqués dans le terminal 2 de l'aéroport parisien de Roissy-Charles de Gaulle, une situation qui dure depuis 45 jours. Sur les 25 voyageurs du Royaume-Uni refusés par l’Algérie à cause du variant anglais du Covid-19, 19 d’entre eux ont pu quitter la zone internationale de l’aéroport. Mais les six qui restent ne peuvent toujours aller nulle part. Ce qui ne devait être qu’une simple escale est devenu un cauchemar.

Publicité

Ils sont six et leur pays, l'Algérie, refuse toujours de les laisser rentrer chez eux. Pris au piège à l'intérieur de l’aéroport parisien de Roissy-Charles de Gaulle, ils sont livrés à eux-mêmes : seuls leurs avocats sont autorisés à leur rendre visite.

Me Alexandre André est très inquiet : « C’est un véritable calvaire, c’est un enfer. Ils sont illuminés par les lampes de l’aéroport jour et nuit, il y a des annonces toutes les quinze minutes, c’est vraiment insoutenable et impossible à vivre. On recherche une solution du côté des autorités françaises pour qu’elles fassent le nécessaire, pourvu que ces personnes sortent de la zone. »

Alerté, le député Aurélien Taché est venu mardi 13 avril leur apporter son soutien. Après plusieurs minutes d'attente devant la porte blindée, la police aux frontières lui refuse toutefois l'accès : « De toute façon, je viens vous informer officiellement que, sur instruction du préfet de police, l’accès vous est refusé », lui annonce un agent.

Incompréhensible pour lui : « Là, véritablement, je considère qu’il y a une volonté manifeste de dissimuler la situation des personnes qui sont retenues dans cette zone, qui n’ont pas pu accéder aux soins, qui n’ont pas pu dormir dans un lit chaud, qui n’ont pas pu manger un repas chaud et qui sont même peut-être dans un état de détresse humaine important, s’indigne le député. Et c’est peut-être aussi pour ça qu’on ne nous laisse pas accéder à la zone et qu’on ne nous laisse pas aller les rencontrer. Donc là, il y a vraiment de la colère contre mon pays de voir qu’on laisse une situation comme ça perdurer, pour six personnes. »

Pour le parlementaire Aurélien Taché, il y a urgence et il va donc interpeller le président de la République.

Alger affirme avoir proposé plusieurs prises en charge

À l’origine au nombre de 25, les Algériens en provenance de Grande-Bretagne se sont retrouvés bloqués le 26 février dans la zone internationale de Roissy. Les autorités d’Alger ont refusé de les laisser embarquer sur un vol d'Air Algérie car, depuis mars 2020, elles ont suspendu toute liaison aérienne ou maritime avec le reste du monde en raison de la pandémie de Covid-19. Leurs ressortissants ont alors été priés de retourner sur leurs lieux de résidence en attendant la réouverture des frontières.

La majorité de ce groupe d'Algériens a quitté le territoire français, notamment pour la Tunisie, a indiqué Me Alexandre André, mais les « six personnes » restantes sont « coincées car ils ne peuvent pas partir en Angleterre faute de visa et de moyens. Ils ne peuvent pas non plus sortir de l'aéroport pour aller dans leur famille à Paris », poursuit-il.

Dans un communiqué, l’ambassade d’Algérie à Paris a affirmé le 19 mars avoir « rencontré à plusieurs reprises depuis le 2 mars 2021 certains membres de ce groupe pour échanger sur leur situation ». Des solutions multiples de prise en charge, dans l'espoir que ces passagers « reviennent à la raison », leur ont été proposées pour repartir en Grande-Bretagne, leur lieu de départ, mais « les concernés ont choisi de rester en zone internationale », a ajouté l'ambassade.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail