France: Michel Barnier fait son retour en politique nationale

Pour de sa première apparition publique, depuis qu'il a quitté Bruxelles fin mars Michel Barnier (ici en décembre) a parlé Europe, évidemment, mais aussi France, une manière d'entrer dans le débat alors que les ambitions à droite à un an de la présidentielle se font de plus en en plus vives.
Pour de sa première apparition publique, depuis qu'il a quitté Bruxelles fin mars Michel Barnier (ici en décembre) a parlé Europe, évidemment, mais aussi France, une manière d'entrer dans le débat alors que les ambitions à droite à un an de la présidentielle se font de plus en en plus vives. AFP - YVES HERMAN

Libéré de ses obligations bruxelloises, Michel Barnier serait-il en train de semer des petits cailloux sur la route vers 2022 ? L'ancien négociateur du Brexit pour l'Union européenne assistait vendredi 16 avril au Touquet au premier colloque sur les conséquences du Brexit. Bien décidé à porter une voix pro-européenne, Michel Barnier en a profité pour envoyer un message aux électeurs français, et à sa famille politique.

Publicité

Avec notre envoyée spéciale au Touquet, Anne Soetemondt

« Il faut s'attaquer aux fractures françaises » des fractures « sociales, territoriales, générationnelles », qu'elles soient « entre laïcité et nouveau fait religieux, quartiers populaires et sécession des élites, idéal républicain et identités communautaires, campagnes désertées et centres urbains hyperconnectés ».

Pour de sa première apparition publique, depuis qu'il a quitté Bruxelles fin mars, Michel Barnier a parlé Europe, évidemment, mais aussi France, une manière d'entrer dans le débat alors que les ambitions à droite à un an de la présidentielle se font de plus en en plus vives. « J'ai des choses à dire pour 2022 et pour la suite, parce que je suis un homme politique engagé, que je n’ai jamais cessé d’être un homme politique engagé, mais avec ma méthode », a affirmé Michel Barnier.

Se construire un costume de présidentiable

Une méthode et un tempo, pas question d'afficher trop des ambitions présidentielles : « Je répondrai à cette question le moment venu, parce qu'aujourd’hui on n'est pas le temps d'une démarche ou d’une aventure individuelle, avec les souffrances qu’on vit dans notre société avec le Covid, les morts tellement nombreux, les entreprises qui sont à l’arrêt. Je ne pense vraiment pas que ce soit le souci des Français. »

Prochaine étape dans son retour sur la scène nationale : la publication début mai d'un livre sur les coulisses du Brexit, une manière d'assoir un peu plus sa stature internationale et de se construire un costume de présidentiable.

À lire aussi : Négociateur en chef de l'UE sur le Brexit, Michel Barnier veut retrouver la France

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail