Gel en France: la FNSEA, reçue au ministère de l'Agriculture, salue le milliard d'euros d'aides

Le Premier ministre français Jean Castex (C) s'entretient avec des journalistes à Estagel, près de Perpignan, dans le sud de la France, le 17 avril 2021 dans un vignoble touché par le gel du 8 avril 2021.
Le Premier ministre français Jean Castex (C) s'entretient avec des journalistes à Estagel, près de Perpignan, dans le sud de la France, le 17 avril 2021 dans un vignoble touché par le gel du 8 avril 2021. AFP - RAYMOND ROIG

Les agriculteurs sont soulagés d'avoir été entendus par le gouvernement face à la vague de gel record qui a touché une grande partie de la France la semaine dernière. Le Premier ministre Jean Castex a annoncé samedi 17 avril un soutien exceptionnel de l'État : un milliard d'euros pour l'agriculture et la viticulture, sous la forme d'exonérations de charges. Une aide exceptionnelle jugée d'un bon niveau par la FNSEA, premier syndicat d'exploitants agricoles de France. Ses représentants seront au ministère de l'Agriculture ce lundi pour une première réunion de crise.

Publicité

Face à une catastrophe économique sans précédent (50% de la récolte de fruits et 1/3 de la production viticole perdus cette année) des mesures exceptionnelles ont été annoncées samedi par Jean Castex. L'État mettra un milliard d'euros sur la table pour aider les producteurs ; une partie ira à la création d'un « fonds de solidarité exceptionnel » et le reste sera sous forme d'exonération de charges sociales, de dégrèvements fiscaux.

Les arboriculteurs qui sont couverts par le dispositif des calamités agricoles seront encore mieux pris en charge. Pour les filières non couvertes par ce régime comme les viticulteurs, un soutien exceptionnel sera mis en place pour cette année.

Une aide forfaitaire basée sur la perte de chiffre d'affaires mensuel doit être accordée « sur le modèle du fonds de solidarité mis en place pour la crise sanitaire ».

L'argent sera versé en fonction des pertes réelles déclarées dans les mois à venir par les producteurs. Selon quels critères ? Cela sera évoqué dès ce lundi 13h au ministère de l'Agriculture. La FNSEA, qui a félicité les mesures fortes déjà annoncées, sera du rendez-vous.

À écouter aussi : Année blanche pour certains arboriculteurs et viticulteurs à cause du gel

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail