La France fait évoluer l'application TousAntiCovid pour faciliter et sécuriser les déplacements

L’objectif de TousAntiCovid-Carnet, c’est le nom de cet outil, est de faciliter et de sécuriser les déplacements de population en période de pandémie.
L’objectif de TousAntiCovid-Carnet, c’est le nom de cet outil, est de faciliter et de sécuriser les déplacements de population en période de pandémie. AP Photo/Francois Mori, File

L’application de traçage des malades TousAntiCovid intègre une nouvelle fonction qui va bientôt permettre aux Français de stocker leurs preuves de vaccination ou de test Covid qu'ils pourront présenter lors de contrôles aux frontières.

Publicité

L’application TousAntiCovid expérimente, à partir de ce mardi 20 avril, un passe sanitaire dans la perspective de pouvoir de nouveau voyager en Europe. Le dispositif permet de stocker, sous forme numérique, la preuve d’un test négatif ou positif certifiée, il pourrait prochainement aussi intégrer une attestation de vaccination.

Cette nouvelle fonctionnalité, dénommée TousAntiCovid Carnet, sera intégrée à l’application de traçage des cas contacts pour permettre notamment de faciliter les déplacements entre la métropole et la Corse, de voyager dans les territoires ultramarins et de circuler dans les autres pays de l’Union européenne. Trois types de certificats numériques pourront s’afficher : prouver le résultat positif ou négatif d'un test de détection du virus, attester de son rétablissement après une contamination au Covid-19, ou indiquer son état vaccinal. L’objectif est de rendre cette vérification interopérable au niveau européen avant le 17 juin, et plus largement à l’international autour de standards numériques communs. Le procédé expérimenté en France éviterait ainsi les fraudes éventuelles liées à la présentation de faux résultats de tests, selon le gouvernement.

Un dispositif fonctionnant par QR code

Ce dispositif utilise des QR codes qui sont en quelque sorte des codes-barres mais à la puissance 10 qui ont révolutionné les usages des appareils portables. Ils permettent, par exemple, en scannant une image avec l’appareil photo de son smartphone, d’ouvrir une page web ou de télécharger un document. Les QR codes de TousAntiCovid-Carnet, eux, se résument en une clef numérique de validation de vos informations sanitaires. Une sorte de signature électronique qui ne sortirait pas de votre mobile. « Vos données médicales resteront totalement confidentielles », précise à RFI le ministre chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, Cédric O : « Les Français qui se font tester, lorsqu’ils reçoivent leurs résultats, reçoivent également [désormais] un SMS qui leur permet de se connecter sur un portail "patients en ligne" sur lequel ils peuvent soit télécharger un document sous forme de PDF qui affiche un QR code, soit intégrer directement ce QR code dans l’application TousAntiCovid, permettant ainsi de le présenter, par exemple, lors d’un contrôle aux frontières lorsque l’on demande un test PCR négatif de moins de 72 heures. C’est valide pour les tests aujourd’hui, ce sera valide pour les attestations de vaccins à partir du 29 avril prochain. »

Le 17 mars dernier, la Commission européenne avait fait la proposition d’un « certificat vert numérique », TousAntiCovid-Carnet s’inscrit donc dans ce projet. Les représentants des 27 États membres ont déjà fixé à un an la durée d'application d'un règlement sur ce certificat sanitaire électronique qui est désormais négocié avec les eurodéputés. Dans ce cadre, le dispositif français s’accompagne d’une autre application concernant cette fois la lecture des QR codes qui seraient générés par les différentes applis européennes. TousAntiCovid Verif équipera les personnels des compagnies aériennes, la police, ou encore les douanes, afin de pouvoir contrôler la validité des certificats numériques qui auront été mis en place dans tous les pays de l’Union. Par ailleurs, si ce « passe sanitaire » électronique n’est pas obligatoire pour voyager, il sera à l’avenir presque indispensable pour circuler facilement hors des frontières françaises, estime le gouvernement.

 À lire aussi Les applis cas contact Covid adoptées dans toute l'Europe

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail