Reportage

Les lycéens français se mobilisent contre la tenue du baccalauréat

Les lycéens français réclament d'être évalués au contrôle continu pour le baccalauréat 2021.
Les lycéens français réclament d'être évalués au contrôle continu pour le baccalauréat 2021. FREDERICK FLORIN / AFP

Après un nouveau mois de fermeture des lycées et de cours à distance, les élèves de Première et de Terminale ne se sentent pas prêts à passer les épreuves du Bac. Ils réclament d'être évalués au contrôle continu, comme les bacheliers de l'année dernière. À l'appel des syndicats lycéens, plus de 100 lycées étaient bloqués lundi dernier. Les blocages se poursuivent cette semaine. Au lycée Flora Tristan à Noisy-Le-Grand (93), en région parisienne, les lycéens sont mobilisés depuis le début de la semaine.

Publicité

Depuis trois jours, les grilles du lycée Flora Tristan sont bloquées par des poubelles, des barrières ou encore des morceaux de bois. Les lycéens assis sur les barricades n'ont qu'une seule revendication : l'annulation du baccalauréat et une validation du diplôme par contrôle continu.

« On n’est pas prêts, on n’a pas eu suffisamment de cours, que ce soit à distance ou en présentiel, raconte Adam, élève de Première. Sur le plan du contrôle continu, la plupart d’entre nous a vraiment une bonne moyenne, alors que si on nous met devant une copie, là, du jour au lendemain, on ne va vraiment pas être prêts à répondre à une question… »

Un sentiment d'inachevé que partage leur professeur d'Histoire, venu montrer son soutien aux étudiants : « Ils sont dans une situation plus difficile que ceux de l’année dernière qui ont entièrement passé en contrôle continu. Concrètement, ils ont eu la moitié des cours dans un programme qui, lui, n’a pas bougé. Pour un examen qui a lieu dans un mois. À un moment, il y a besoin de clarification. »

Même si des cours en ligne ont été dispensés pendant les périodes de fermeture, ces semaines n'ont pas été suffisamment formatrices, selon Léo, lycéen mobilisé : «  Des profs ont bien voulu faire des visios, mais pas tous. On a eu des exercices parfois sans explications, sans cours. Le Cned, il n’a pas marché les trois-quarts du temps, on a dû utiliser des applications tierces. Il y a toujours eu beaucoup d’absents, des gens qui n’ont pas pu venir, et pas pu participer. On a tous vécu une situation un peu particulière. »

Les élèves de Noisy-le-Grand iront manifester avec les autres lycées, dimanche prochain 9 mai.


► Le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer a annoncé ce mercredi soir que pour l'épreuve de philosophie de la session 2021 du baccalauréat, les élèves de Terminale pourront conserver la meilleure note entre celle de l'épreuve et celle du contrôle continu.

Pour tenir compte des conséquences de la crise sanitaire, « l'épreuve terminale de philosophie continue à être organisée et on maintiendra la meilleure des deux notes entre le contrôle terminal et le contrôle continu », a expliqué M. Blanquer sur France 2. « Il y a beaucoup d'élèves qui ont des mauvaises notes en contrôle continu et certains ont besoin de l'épreuve pour se rattraper, c'est une chance », a-t-il assuré.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail