Covid-19 en France: Macron ouvre les vannes de la vaccination

Le président français Emmanuel Macron visite le centre de vaccination Covid-19 lors de son inauguration au centre des congrès de la Porte de Versailles à Paris, en France, le 6 mai 2021.
Le président français Emmanuel Macron visite le centre de vaccination Covid-19 lors de son inauguration au centre des congrès de la Porte de Versailles à Paris, en France, le 6 mai 2021. REUTERS - POOL

La vaccination sera élargie à tous à partir du 12 mai. L’annonce a été faite ce jeudi 6 mai par Emmanuel Macron lors de l'inauguration du premier vaccinodrome parisien ouvert au Parc des expositions, à la porte de Versailles. Une façon d'accélérer le rythme de la campagne de vaccination afin d'atteindre les objectifs fixés.

Publicité

À partir de lundi, les personnes âgées de 50 ans et plus pourront se faire vacciner. Deux jours plus tard, dès mercredi 12 mai, ce sera au tour de tous les adultes de plus de 18 ans. Mais à condition qu'il reste des doses non utilisées.

Car l'objectif de l'élargissement de la vaccination à tous, c'est de lutter contre le gaspillage des doses restantes, suite à des désistements de dernière minute.

Ces doses étaient jusqu'ici injectées aux personnes qui tentent leur chance en faisant la queue devant les vaccinodromes en fin de journée, et celles qui ne trouvaient pas preneurs finissaient malheureusement à la poubelle.

À lire aussi : Covid-19: les vaccins à ARN messager empêcheraient les contaminations

Objectif : 20 millions de personnes vaccinées d'ici mi-mai

Désormais, il sera possible de prendre rendez-vous sur le site Doctolib la veille pour se faire vacciner le lendemain. Et pour les plus de 50 ans, l'inscription est ouverte dès ce vendredi.

L'autre intérêt de ce nouveau dispositif est d'atteindre l'objectif de 20 millions de personnes vaccinées d'ici mi-mai, et 30 millions d'ici le 15 juin prochain.

Pour l’instant, 16,4 millions de personnes ont reçu une dose, et 7,3 millions ont eu leurs deux injections.

À lire aussi : France: testé en Moselle, le vaccin Moderna pourrait bientôt être vendu en pharmacie

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail