Reportage

Présidentielle 2022 en France: les «éléphants» du PS veulent un candidat

L'ancien président français François Hollande (premier rang, 2e D) et la maire de Paris Anne Hidalgo (C) participent aux célébrations marquant le 40e anniversaire de l'élection de François Mitterrand à la présidence de la République le 9 mai 2021 au Creusot.
L'ancien président français François Hollande (premier rang, 2e D) et la maire de Paris Anne Hidalgo (C) participent aux célébrations marquant le 40e anniversaire de l'élection de François Mitterrand à la présidence de la République le 9 mai 2021 au Creusot. AFP - JEAN-PHILIPPE KSIAZEK

Les socialistes célèbrent le 40e anniversaire de la victoire de François Mitterrand. C’était le 10 mai 1981. Et aujourd'hui le PS est mal en point. Tout un symbole : il n’aura peut-être même pas de candidat l’an prochain à la présidentielle. Réunie dimanche au Creusot en Saône-et-Loire, « les éléphants » du parti se sont rebellés. 

Publicité

Avec notre envoyée spéciale au Creusot, Anne Soetemondt

Un air de campagne suivi par une nuée de caméras et micros, François Hollande vient rendre hommage à François Mitterrand. « Le chemin continue », lance-t-il. Mais aussi parler de 2022 : « S'il n'y a pas de candidature socialiste, je ne vois pas d'ailleurs comment la gauche peut gagner l'élection présidentielle. »

Même message de la part de l’ancien Premier ministre Bernard Cazeneuve : « Je pense que si nous faisions un autre choix, ce serait une occasion supplémentaire d'égarement. Mais, enfin, il semble que cette lapalissade ne soit pas partagée par tout le monde. Donc mieux vaut le rappeler. »

Un tacle adressé au grand absent de la journée Olivier Faure, actuel patron du parti soupçonné d’envisager de s’effacer devant les écologistes en 2022.

Concernée au premier chef, Anne Hidalgo ne perce pas dans les sondages et reste en retrait. Pas de bain de foule pour la maire de Paris qui fuit toute question sur 2022 et laisse les anciens, dont Lionel Jospin, aller serrer les mains des rares badauds venus saluer les représentants du PS, ou ce qu’il en reste. 

À lire aussi : Présidentielle 2022 en France: vers une primaire populaire pour la gauche?

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail