Covid-19: tests PCR gratuits, l'exception française

Le dispositif du «pass sanitaire» doit permettre aux Européens d'attester qu'ils ont été vaccinés contre le Covid-19, qu'ils ont passé un test PCR.
Le dispositif du «pass sanitaire» doit permettre aux Européens d'attester qu'ils ont été vaccinés contre le Covid-19, qu'ils ont passé un test PCR. REUTERS - GONZALO FUENTES

En France, le test PCR est gratuit pour les citoyens français comme pour les étrangers. Un bon point pour attirer les touristes cet été.

Publicité

C’est une exception en Europe : les tests PCR en France sont pris en charge à 100% par l’Assurance maladie sans avance de frais, et pour tout le monde. Tout le monde y compris les touristes étrangers. Ce choix politique de faire porter le coût à la collectivité plutôt qu’aux individus est pleinement assumé par le gouvernement.

« C'est un élément d'attractivité touristique, parce qu'on a envie, on a besoin, dans des bonnes conditions sanitaires, de rester la première destination touristique européenne et mondiale, souligne Clément Beaune, secrétaire d’État français aux Affaires européennes, interrogé sur Europe 1. C'est un enjeu économique pour nous. Et cela montre bien l'effort que nous faisons. Le Parlement européen, pour être précis dans cette discussion qui est en cours sur le "pass sanitaire", demande que les tests deviennent gratuits partout en Europe. On ne peut que le soutenir, puisque nous, nous le faisons. Mais je ne peux pas vous dire aujourd'hui si l'Italie, l'Espagne, l'Allemagne, qui font tous payer les tests, l'accepteront et le feront dans les jours qui viennent. »

► À lire également : France: le pass sanitaire adopté dans la douleur à l'Assemblée

Pass sanitaire prévu pour la mi-juin

S’entendre sur un tarif abordable au niveau européen ne devrait pas être évident. Le prix des tests oscille aujourd’hui entre 80 euros en Italie et 300 euros en Suède. 

Le « pass sanitaire » européen, en discussion en ce moment, garantirait que le voyageur a passé un test négatif au Covid-19 ou bien est vacciné. Il devrait être prêt à la mi-juin, a redit le secrétaire d’État français aux Affaires européennes.

 À lire aussi : Pass sanitaire: solution face à la pandémie ?

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail