Covid: en France les 12-18 ans pourront se faire vacciner dès le 15 juin

Il y a peu de suspens, la HAS devrait rendre un avis positif à la vaccination des adolescents. L'Agence européenne des médicaments avait déjà donné son feu vert, le 28 mai dernier, pour l'utilisation du vaccin Pfizer/BioNtech pour les 12-18 ans.
Il y a peu de suspens, la HAS devrait rendre un avis positif à la vaccination des adolescents. L'Agence européenne des médicaments avait déjà donné son feu vert, le 28 mai dernier, pour l'utilisation du vaccin Pfizer/BioNtech pour les 12-18 ans. AP - Michel Euler

La France va ouvrir la vaccination aux 12 ans et plus à partir du 15 juin. Le président Macron l'a annoncé ce mercredi 2 juin lors d'un déplacement dans le Lot, dans le sud-ouest du pays. Son ministre de la santé Olivier Véran a détaillé les contours de cette nouvelle phase sur le plateau du journal de 20h de la chaîne privée TF1. Les autorités françaises devancent la publication de l'avis de la Haute autorité de santé, attendu ce jeudi.

Publicité

Il y a peu de suspens, la HAS devrait rendre un avis positif à la vaccination des adolescents. L'Agence européenne des médicaments ayant déjà donné son feu vert, le 28 mai dernier, pour l'utilisation du vaccin Pfizer/BioNtech pour les 12-18 ans. Mais l'exécutif français n'a pas attendu pour l’annoncer ; la France s'engagera le 15 juin dans une nouvelle phase de sa campagne de vaccination. 

« Elle va participer de cette immunité collective qui nous permettra, nous l’espérons, de limiter les fermetures de classes de collèges ou de lycées à la rentrée, de protéger aussi des ados qui parfois peuvent développer des formes symptomatiques, a déclaré Olivier Véran. C’est assez courant dans la lutte contre les épidémies que de vacciner aussi les jeunes adolescents. Et nous avons tous les feux verts des autorités sanitaires françaises, européennes et mondiales. »

► À lire aussi : France: la vaccination pour tous les adultes commence ce lundi

Comme pour rassurer les plus réticents, le ministre a rappelé que l'Allemagne allait commencer à vacciner ses ados la semaine prochaine, que le Canada, les États-Unis, ou encore Israël le faisaient déjà depuis plusieurs semaines. Pour trancher la question des autorisations parentales, Olivier Véran a précisé qu'il avait fait appel au comité consultatif d'éthique. Seront elles nécessaire pour les enfants de 12 ans comme ceux de 17 ans ? La réponse devrait être apportée lundi.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail