Troisième étape du déconfinement: ce qui change en France ce mercredi 9 juin

Les salles des bars et restaurants sont de nouveau accessibles à partir de ce mercredi 9 juin, avec une jauge à 50%.
Les salles des bars et restaurants sont de nouveau accessibles à partir de ce mercredi 9 juin, avec une jauge à 50%. AP - Lewis Joly

Réouverture des salles de sport, de restaurants, retour des festivals… Ce mercredi 9 juin marque la troisième étape du déconfinement annoncée par le président Emmanuel Macron il y a plus d’un mois. RFI vous résume, point par point, ce qui nous attend à partir de ce jour.

Publicité

Plus qu’une quinzaine de jours avant le déconfinement total. En attendant, les restrictions sanitaires s’assouplissent à la faveur de faibles taux d’incidence et d’un ministre de la Santé plus optimiste que jamais. Olivier Véran s’est félicité dimanche sur BFMTV : « la situation continue de s’améliorer fortement sur l’ensemble du pays ». Avec 100 cas de Covid-19 sur 100 000 habitants, la France entre dans son avant-dernière étape du déconfinement ce mercredi 9 juin.

  • Bars et restaurants accueillent le public à l’intérieur

Fini les photos de Parisiens parapluies ouverts sur les terrasses de la capitale. En temps de pluie, il sera désormais possible de se réfugier à l’intérieur des bars et des restaurants, tant que leur jauge ne dépasse pas 50%. Les fêtards gagnent aussi deux heures sur l’horaire du couvre-feu. Parfois à contrecœur, ils rentreront désormais chez eux à 23h.

Six personnes maximum pourront s’attabler dans les établissements. En revanche, interdiction de s’adosser au comptoir pour siroter sa pinte. En partant, il s’agira de ne pas oublier de signer le cahier de rappel, qui fait son grand retour. Comment cela marche déjà ? Il faut inscrire ses coordonnées, son nom sur un papier, et si un client du bar ou restaurant est contaminé, les cas contacts reçoivent un coup de fil.

Restaurants: derniers préparatifs avant la réouverture des salles

  • Les salles de sport, les parcs d’attraction, rouvrent

Les adeptes de musculation, d’escalade ou encore de natation, peuvent désormais retourner dans les salles de sport et piscines couvertes, fermées depuis huit mois. La jauge, aussi, est de 50%. Même si le calendrier tombe mal, les compétitions sportives de 500 participants sont maintenant autorisées. Les visiteurs se limitent à 65% de la capacité d’accueil.

Plus de monde encore profite des cinémas, musées et théâtres, rouverts depuis la première phase du déconfinement. La jauge est fixée cette fois à 65%, contre 33% auparavant. Instauration du « pass sanitaire » pour les événements de plus de 1 000 personnes. Au théâtre des Champs-Élysées, les préparatifs battent leur plein. Isabelle-Anne Person est la responsable des publics et du développement de ce haut lieu des arts vivants de la capitale. 

Isabelle Anne-Person

Petits et grands ont également la joie de batifoler à nouveau dans les auto-tamponneuses et manèges à sensation. Les plus fous courent jusqu’au parc Astérix, qui rouvre ce 9 juin ou attendent le 17 pour se rendre à Disneyland Paris. Mais pas question de serrer de toutes ses forces la mascotte à l’entrée…

  • Le télétravail s’assouplit, les étudiants retournent à la fac

L’open space vous manque ? Désormais, les employeurs sont libres de fixer le nombre minimum de jours télétravaillés. Et plus personne n’est seul à sa table le midi. Six personnes maximum peuvent s’échanger les anecdotes de la matinée autour de leur plat du jour.

Le retour au bureau ne fait pas que des heureux

Les étudiants, eux, reprennent un peu plus le chemin de la fac. 50% d’entre eux sont en présentiel. Dans les cours d’école, les chants de kermesses résonnent à nouveau, à condition d’être en plein air. Bibliothèques, magasins, marchés couverts, doivent accueillir un client ou usager tous les 4 m².

Les fidèles de toute religion peuvent se réunir dans leurs temples. Un emplacement sur deux leur est réservé. Soixante-quinze personnes maximum ont autorisation de se recueillir lors d’une inhumation.

  • Festivaliers assis mais à 5 000

Les événements Facebook l’ont annoncé. Festivals, foires et salons reviennent sur le devant de la scène. Les adeptes de pogos et autres bousculades doivent néanmoins se tenir sage. En plein air, les festivaliers sont désormais assis, et n’excèdent pas 65% de la capacité d’accueil. 5 000 personnes peuvent se retrouver dans ces événements. Le passe sanitaire est toutefois nécessaire quand les 1 000 inscrits sont dépassés. Une fois muni d’un papier attestant de la vaccination ou d’un QR code sur TousAntiCovid, les portes de ces grandes manifestations culturelles sont grandes ouvertes.

Visiter, retourner ou passer par le territoire français est désormais plus simple. Avec un certificat de vaccination ou le passe sanitaire, qui sera mis en vigueur le 1er juillet dans l’Union européenne, ses résidents ont désormais libre entrée dans l’Hexagone.

Pas besoin, en revanche, de passe sanitaire pour aller au restaurant, au cinéma ou au musée, ni pour faire ses courses. Le Conseil constitutionnel a aussi rappelé qu'il ne pouvait pas être exigé pour participer à des activités politiques, syndicales ou cultuelles.

Le 30 juin, le déconfinement marquera le retour à une liberté quasi-totale. Couvre-feu et jauges feront partie, pour les plus optimistes, d’un temps révolu.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail