Reportage

France: les licenciés et les chômeurs manifestent à Paris

Au total entre mars 2020 et mai 2021, 1041 plans de licenciements ont été enclenchés en France, 112000 emplois sont menacés.
Au total entre mars 2020 et mai 2021, 1041 plans de licenciements ont été enclenchés en France, 112000 emplois sont menacés. REUTERS/Charles Platiau

Plusieurs centaines de chômeurs et de travailleurs licenciés ont manifesté à Paris entre le siège du patronat, le Medef et l'hôtel Matignon, siège du gouvernement. À l'appel d'une soixantaine d'organisations, de syndicats, de collectifs et de partis politiques, ils dénoncent la multiplication des plans sociaux, plus de 1 000 en France entre mars 2020 et mai 2021. Ils réclament aussi une loi empêchant les entreprises ayant des aides de procéder à des licenciements.

Publicité

Alors que l'économie française est en plein redémarrage, les salariés victimes de la pandémie n'entendent pas rester silencieux et demandent des comptes à l'État.

« On attend à ce que l’État arrête de gaver toutes ces entreprises publiques de fonds publics alors que toutes ces entreprises font des bénéfices et elles licencient. C’est pas plus compliqué que ça », analyse Jaffar, qui était employé par le voyagiste allemand Tui. Tui a licencié 600 de ses 900 salariés en France et plus de 8 000 dans le monde. Les Tui, comme ils s'appellent entre eux, sont à l'initiative de cette mobilisation, la deuxième depuis janvier.

► À lire aussi : Covid-19: la France enregistre une récession historique en 2020

« C’est trop facile, les patrons ne se sont jamais si bien portés que pendant la crise », explique Tassadit qui était responsable syndicale chez TUI France.

Dans le cortège, une partie des 208 employés de PPG, un fabricant de colles industrielles. Ils vont tous perdre leur emploi en décembre prochain, leur propriétaire américain ayant décidé de délocaliser. « Les entreprises étrangères viennent, prennent tout le savoir-faire français, des sites historiques, et ils repartent, s’insurge Sophie, employée chez PPG. Et on leur donne des aides en plus, c’est inacceptable et scandaleux. Honteux. On est en colère par rapport à ça. »

Au total entre mars 2020 et mai 2021, 1 041 plans de licenciements ont été enclenchés en France, 112 000 emplois sont menacés.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail