France: procès des violences urbaines ayant suivi la mort d'Adama Traoré

Une voiture brûlée devant la mairie de Beaumont-sur-Oise après les violences survenues durant deux nuits, suite au décès d'Adama Traoré, en 2016.
Une voiture brûlée devant la mairie de Beaumont-sur-Oise après les violences survenues durant deux nuits, suite au décès d'Adama Traoré, en 2016. THOMAS SAMSON / AFP

Ce lundi 21 juin à 14h s'ouvre aux assises de Pontoise un procès qui pourrait bien être sous haute tension : celui des émeutes de Beaumont-sur-Oise après la mort d'Adama Traoré en 2016 dans la gendarmerie après son arrestation. Six personnes, dont l'un des frères d'Adama Traoré, comparaissent pour tentatives de meurtres sur gendarmes.

Publicité

En juillet 2016, après une course poursuite avec les gendarmes, Adama Traoré, qui tentait de se soustraire à son interpellation, est retrouvé mort dans la cour de la gendarmerie de Persan. Le décès du jeune homme noir de 24 ans provoque alors cinq nuits d'émeutes à travers le Val d'Oise au cours desquelles 13 gendarmes sont légèrement blessés par arme à feu.

Mis en examen en 2017 pour tentative de meurtre sur personnes dépositaires de l'autorité publique, Bagui Traoré, 29 ans, l'un des frères d'Adama, est d'abord renvoyé devant un tribunal pour des qualifications moins graves de violences volontaires.

Mais après l'appel du parquet de Pontoise, Bagui Traoré et cinq autres personnes, dont sa femme, sont finalement renvoyés devant les assises pour tentatives de meurtre en bande organisée, une circonstance aggravante.

La tentative étant punissable en France de la même manière que si l'acte avait été commis, ils encourent donc la réclusion à perpétuité.

La famille de Bagui Traoré, elle, dénonce un acharnement judiciaire en raison du combat mené par sa sœur Assa, érigée en figure de la lutte contre les violences policières. Pour ce procès aux assises, 80 personnes se sont constituées partie civile, principalement des gendarmes.

► À lire aussi : France: Assa Traoré fait de son procès celui des circonstances de la mort d’Adama Traoré

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail