Affaire Mila en France: le procès de la viralité des réseaux sociaux et de leurs débats

Croquis de l'audience du 3 juin 2021.
Croquis de l'audience du 3 juin 2021. AFP - BENOIT PEYRUCQ

Ce lundi 21 juin se poursuivait au tribunal judiciaire de Paris le procès pour cyber-harcèlement de 13 personnes âgées entre 18 et 30 ans. Tous ont publié des messages injurieux, allant même jusqu'à la menace de mort à l'encontre de Mila. Une adolescente auteur de deux vidéos devenues virales dans lesquelles elle tenait des propos blasphématoires à l'endroit de l'islam et se son prophète.

Publicité

« C’est plus facile de parler sur Twitter plutôt que face à 300 personnes ». Le président du jury répète cette phrase qui résonne autant dans la salle comble que dans l’esprit des prévenus. « Vous avez le droit, cette fois, de réfléchir avant de prendre la parole. »

À la barre se succèdent des jeunes, majoritairement âgés entre 18 et 23 ans. Tous assument être auteurs des propos injurieux diffusés sur le réseau social Twitter. Ils ont en revanche du mal à reconnaître l’infraction de harcèlement. Leur défense : « J’étais très remonté, j’ai réagi sur le même ton que Mila, sans réfléchir… »

À lire aussi : Ouverture du procès des agresseurs présumés de Mila, menacée pour avoir critiqué l’islam

Une vie gâchée

Sauf un, qui a spontanément demandé des excuses les yeux plongés droits dans ceux de Mila. De l’autre côté, sur le banc des parties civiles, entourée de sa garde rapprochée, Mila garde la tête haute.

Des messages publiés à chaud, souvent sans vérification des infos ni même visionnage complet des vidéos de Mila. Messages publiés par des jeunes anonymes aux casiers judiciaires vierges, sans penser qu’ils pourraient avoir une portée.

Un procès de la viralité des réseaux sociaux et de leurs débats très clivés. Un prévenu ose même : « Sans cela Mila n’aurait pas eu la vie gâchée ».

Les audiences reprendront ce mardi. Les prévenus encourent jusqu’à trois ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail