Dans les Hautes-Pyrénées, Emmanuel Macron vante son plan de relance de l’économie

Le président de la République, Emmanuel Macron, à l'usine CAF de Bagnères-de-Bigorre, le 16 juillet 2021.
Le président de la République, Emmanuel Macron, à l'usine CAF de Bagnères-de-Bigorre, le 16 juillet 2021. AFP - LUDOVIC MARIN

Emmanuel Macron s'est rendu ce vendredi à Bagnères-de-Bigorre, où il a visité une usine de trains où 24 millions d'euros vont être investis. C’était l’occasion pour le président de la République de vanter une nouvelle fois son plan de relance de l'économie

Publicité

Avec notre envoyé spécial à Bagnères-de-Bigorre, Anthony Lattier

Les restrictions dues à l'épidémie de Covid sont de retour, mais qu'importe. Emmanuel Macron veut garder son optimisme pour la relance de l'économie. L'usine de Bagnères-de-Bigorre va créer 250 emplois dans les cinq prochaines années.

Les réformes du gouvernement n’y sont pas pour rien, veut croire le président.  « Quand on a fait il y a quatre ans la réforme de la fiscalité sur les gains de capitaux et sur l’ISF, quand on a fait la baisse de l’impôt sur les sociétés, la réforme du travail, tout ça, c’est ce qui nous rend compétitifs pour un investissement, ce que nous n’étions pas il y a quatre ou cinq ans, affirme le président de la République. Je le dis parce qu’on est content des conséquences, mais au début, on ne veut pas faire le boulot. C’est pas un hasard si les gens réinvestissent. »

Suppression de l’impôt sur la fortune

Emmanuel Macron défend une nouvelle fois devant des ouvriers la suppression de l’impôt sur la fortune. Il vante son bilan et se projette dans l'avenir.« Ce qui est sûr, c’est que nous pouvons redevenir une grande nation industrielle et nos territoires peuvent redevenir des territoires d’industrie qui sont cohérents avec nos choix et ce dont on a besoin pour la nation. Parmi ces choix, il y a celui de retrouver de l’indépendance française », poursuit Emmanuel Macron.

Indépendance, réindustrialisation, souveraineté… Le chef de l’État profite de son tour de France pour marteler les thèmes qu'il a choisis de mettre en avant dans la dernière année de son mandat.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail