Covid-19: en France, une couverture vaccinale très variable selon les régions

Des personnes attendent d'être vaccinées contre le Covid-19 dans un centre de vaccination installé au Stade de France à Saint-Denis, en banlieue parisienne, le 6 avri 2021.
Des personnes attendent d'être vaccinées contre le Covid-19 dans un centre de vaccination installé au Stade de France à Saint-Denis, en banlieue parisienne, le 6 avri 2021. AP - Thomas Samson

Si en France la vaccination progresse, elle le fait toutefois de manière inégale sur le territoire. C'est ce que montre une cartographie de la vaccination française parue dans le journal Le Monde ce lundi 26 juillet.

Publicité

Cette carte conçue par le géographe de la santé Emmanuel Vigneron, professeur à l'université de Montpellier, se base sur un indice comparatif de la vaccination calculé grâce aux données de l'assurance maladie et supprime le facteur de l'âge, permettant ainsi de révéler différentes fractures géographiques et sociales sur la vaccination.

Dès que l'on pose les yeux sur la carte, la fracture principale de la couverture vaccinale en France est évidente : une diagonale qui oppose le nord-ouest de la France, beaucoup plus vacciné, au sud-est où les taux de vaccination restent quasiment partout inférieur à la moyenne nationale.

Parmi les zones les moins vaccinées, la région Provence-Alpes-Côte d'Azur est celle qui accuse le retard le plus important, avec les territoires ultramarins, tandis que des régions comme la Bretagne enregistre des taux de vaccination bien supérieurs à la moyenne nationale.

Autre fracture qui apparaît sur cette carte, celle des villes et de leurs périphéries. Les espaces urbains sont davantage vaccinés que les espaces ruraux. C'est notamment le cas à Dijon ou encore à Clermont-Ferrand : plus on s'éloigne des centres urbains, plus la vaccination est moindre.

L'analyse fait également état d'une différence significative entre les zones riches et pauvres. Une disparité qui se voit jusque dans la capitale. Les arrondissements les plus populaires de Paris ont par exemple tendance à être moins vaccinés.

Des disparités qui représente un « défi » selon Emmanuel Vigneron. Pour le géographe de la santé, différentes causes peuvent expliquer ces disparités.

Le lien avec des critères socio-économiques apparait manifeste [...] S'y ajoute peut-être aussi une sorte de réticence à l'égard d'un discours vertical qui descend de Paris.

Emmanuel Vigneron, géographe de la santé

Le cap des 40 millions de primo vaccinés a été franchi en France. C'est ce qu'a annoncé Emmanuel Macron ce lundi sur twitter en marge de son déplacement en Polynésie française. Au total, 4 millions d'injections pour ces deux dernières semaines, alors que l'épidémie connaît une recrudescence et que seul 48% des Français sont totalement vaccinés

L'inquiétude grandit en effet devant une possible quatrième vague liée à la progression du variant Delta et que le Parlement vient tout juste de trouver un accord sur le principe du passe sanitaire - le Conseil Constitutionnel doit rendre son avis sur cette question le 5 août prochain.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail