France: la justice est saisie suite à des menaces de mort sur des députés et journalistes

Les députés LFI Jean-Luc Mélenchon et Danièle Obono lors d'une séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale à Paris, le 16 novembre 2021.
Les députés LFI Jean-Luc Mélenchon et Danièle Obono lors d'une séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale à Paris, le 16 novembre 2021. AFP - THOMAS COEX

Les députés français Jean-Luc Mélenchon et Danièle Obono, ainsi que des journalistes et un syndicaliste étudiant, ont été menacés de mort par un groupuscule néonazi. La justice a été saisie après le dépôt de plusieurs plaintes.

Publicité

Des caricatures de Jean-Luc Mélenchon et Danièle Obono, du parti La France insoumise, ou encore une photo du rédacteur en chef de StreetPress, Mathieu Molard, d'un rédacteur du Média, Taha Bouhafs, et d'un syndicaliste étudiant demandant le respect de son anonymat ; toutes surmontées d'une cible et d'un nombre de points à gagner.

Voilà les images qui ont circulé il y a dix jours sur le canal Telegram d’extrême droite des « Vilains Fachos ». « En commentaire, sur un ton faussement humoristique, les administrateurs de cette chaîne glissent même un lien vers un site internet permettant d’acheter des pistolets à poudre noire, "létaux pour 130 euros, sans contrôle et livrés par la poste», relate le site StreetPress.

Mathieu Molard, rédacteur en chef de StreetPress interrogé par RFI 

Ce n'est pas la première fois que je suis l'objet de menaces de mort, mais c'est la première fois que j'en reçois autant en aussi peu de temps, et des choses aussi explicites. Il a quelque d'assez angoissant à se dire qu'il y a des gens qui ont pris le temps de faire un montage, qui ont pris le temps de trouver les photos, de mettre des cibles sur nos fronts de coller des références nazies en tous genres sur ce montage. Ça, c'est assez inquiétant.

 

La justice a été saisie. Jean-Luc Mélenchon ou encore Danièle Obono annoncent notamment avoir porté plainte contre le groupuscule aux 1 800 abonnés.

Ces menaces de mort faisaient suite à un article de Mathieu Molard sur un autre groupuscule néonazi, « Famille gallicane », qui s'entraînait dans les bois, à tirer au pistolet sur des caricatures racistes. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Suivez toute l'actualité internationale en téléchargeant l'application RFI