France: mort de Grichka, l'un des frères Bogdanoff, stars de la télé et scientifiques controversés

Tenues de cosmonautes, ouvrages scientifiques controversés et visages d'« extraterrestres » : Grichka Bogdanoff, l'un des jumeaux stars des années 1980 et habitué des plateaux de télévision, est décédé ce mardi 28 décembre à Paris à l'âge de 72 ans.

Grichka Bogdanoff, l'un des jumeaux vedettes des années 1980, sur la Croisette lors de la 71e au Festival de Cannes, le 17 mai 2018.
Grichka Bogdanoff, l'un des jumeaux vedettes des années 1980, sur la Croisette lors de la 71e au Festival de Cannes, le 17 mai 2018. AFP - YANN COATSALIOU
Publicité

« Entouré de l'amour de sa famille et des siens, Grichka Bogdanoff s'est éteint paisiblement [...] pour rejoindre ses étoiles », a écrit sa famille dans un communiqué transmis à l'AFP.  « Le temps est à présent au recueillement. Merci », a indiqué l'agent des deux frères, en réaction aux informations du Monde affirmant que Grichka était mort du Covid-19 et que son frère jumeau Igor était hospitalisé pour les mêmes raisons.

Jumeaux vedettes

Rendus célèbres dans les années 1980 par leur émission de science-fiction Temps X sur TF1, où ils évoluaient dans un décor de vaisseau spatial avec des combinaisons futuristes, Igor et Grichka étaient devenus l'objet de railleries pour leurs visages profondément transformés qu'ils avaient eux-mêmes qualifiés « d'extraterrestres ». 

Si tout le monde n'est pas fan - le magazine L'Express ironise en 1985 sur « ces clones de cirque qui ont inventé le look sanisette, asexué » -, ils sont toutefois propulsés au rang d'icônes par toute une génération qui admire leur brio de surdoués.

« À 11 ans, nous avons passé des tests qui nous ont appris que nous faisons partie des 0,01% de la population ayant un quotient intellectuel supérieur à 190, relevait Grichka. Le cas est rare mais nous sommes investis de tous les avantages des jumeaux - une résonance physique, intellectuelle et morale -, sans l'inconvénient majeur que l'un installe son gouvernement sur l'autre. » Célibataire, Grichka Bogdanoff n'avait pas d'enfant.

Travaux controversés

En 1999, Grichka valide sa thèse en mathématiques et, en 2002, Igor en physique. Débute alors la polémique sur la valeur de leurs travaux surtout qu'ils se prévalaient du titre de « docteur » avant même d'avoir passé leurs thèses. Leurs ouvrages scientifiques avaient aussi suscité leur lot de controverses et leur avaient valu les foudres d'une partie de la communauté scientifique, critiquant la « faible valeur » de leurs travaux.

D'une manière générale, il ressort que leurs travaux ne sont pas des canulars mais sont juste de faible valeur. Les accusés considèrent, eux, que la communauté scientifique a du mal à supporter qu'ils soient des personnalités médiatiques, des vulgarisateurs à succès. Ils avaient été accusés de plagiat par l'astrophysicien américain Trinh Xuan Thuan pour l'une de leurs publications les plus connues, « Dieu et la science », entretien avec le philosophe Jean Guitton (1991).

Renvoyés en janvier en correctionnelle pour « escroquerie »

Récemment, des affaires judiciaires avaient entaché leur projet de reprise de leur émission culte Temps X avec le groupe Canal. Les deux frères avaient été renvoyés en janvier en correctionnelle pour « escroquerie ». Ils étaient accusés d'avoir escroqué un millionnaire souffrant de troubles bipolaires pour régler leurs déboires financiers et relancer l'émission. Le procès devait avoir lieu fin janvier.

« Cette procédure s'éteint donc » pour Grichka Bogdanoff, ont déclaré par communiqué les avocats des deux frères, Me Edouard de Lamaze et Eric Morain. « Il restera définitivement présumé innocent », ont-ils ajouté.

À écouter : le podcast sur « La fin du hasard » de Igor et Grichka Bogdanov

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Suivez toute l'actualité internationale en téléchargeant l'application RFI