France

Assassinat d'Hervé Gourdel: «un acte odieux et abject»

C’est dans le parc national du Djurdjura, en Kabylie, site touristique devenu refuge de groupes islamistes qu’Hervé Gourdel avait été kidnappé.
C’est dans le parc national du Djurdjura, en Kabylie, site touristique devenu refuge de groupes islamistes qu’Hervé Gourdel avait été kidnappé. Facebook Hervé Gourdel

Les réactions affluent après l'annonce de l'assassinat de l'otage français en Algérie, Hervé Gourdel. Tous se disent horrifiés par cette exécution « odieuse ». Selon François Hollande, Alger promet de « mobiliser toutes les forces possibles pour retrouver les assassins».

Publicité

Édition spéciale jeudi sur RFI de 6h57 à 9h00, heure de Paris (4h57 à 7h TU)

Cet article est régulièrement mis à jour

C'est l'horreur qu'on ne puisse rien

Une habitante de Saint-Martin-Vézubie

Dans son village d'origine dans la région niçoise, les habitants sont effondrés.Cette habitante de Saint-Martin-Vézubie vient juste d'apprendre l'assassinat d'Hervé Gourdel. Elle ne connaissait le guide de haute montage que de vue. Mais ce drame est celui de tous ce soir.

Le Niçois Hervé Gourdel, 55 ans, était amoureux du Maghreb, « curieux des gens » et mordu d'escalade. Ses passions l'ont conduit dans le parc national du Djurdjura, devenu sanctuaire de groupes islamistes. « L'ironie, c'est qu'il a formé pendant des années des guides de montagne au Maroc », explique Laurent Gény, qui avait fondé une entreprise d'événementiel avec lui. « C'est quelqu'un qui est profondément bon, très humain, qui aime la culture maghrébine », expliquait-il, juste avant la revendication de ses ravisseurs.

La population sera à nos côtés pour 5 minutes de recueillement

Le maire de Saint-Martin-Vésubie

Le maire de son village d'origine annonce un rendez-vous jeudi dans la soirée devant le bureau des guides. Christian Estrosi, maire de Nice (UMP) a salué sur Twitter la mémoire d'Hervé Gourdel qui « restera comme un martyr victime de cette nouvelle barbarie contre laquelle nous devons tous être unis ». Dans la soirée, il a demandé de décréter en l'hommage d'Hervé Gourdel un jour de deuil à la nation.

Les Etats-Unis solidaires de la France

Par la voix de Barack Obama, depuis les Nations unies, les Etats-Unis se disent solidaires de la France : « La tactique des terroristes n’est pas nouvelle.

Saint-Martin-Vésubie entre tristesse et colère

De nombreux pays présents aujourd’hui, et notamment le mien ont vu leurs citoyens tués par les terroristes qui ciblent des innocents. Et aujourd’hui, le monde est horrifié par un nouvel assassinat brutal, Hervé Gourdel, victime de terroristes en Algérie. Président Hollande, nous sommes à vos côtés et aux côtés du peuple français, non seulement au moment où vous êtes en deuil pour cette perte terrible mais alors que vous montrez votre résolution contre le terrorisme et pour la défense de la liberté. »

Alger, qui avait déployé quelque 1 500 soldats en Kabylie pour tenter de retrouver Hervé Gourdel dénonce pour sa part « un acte odieux et abject ». L'Union européenne, elle, affirme être « unie » contre les « groupes terroristes » et dénonce « l'assassinat barbare » d'Hervé Gourdel.

La classe politique française sous le choc

Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire du PS, a déclaré dans un communiqué : « Après cet acte horrible, le Parti socialiste demande instamment aux autorités françaises que ce crime ne demeure pas impuni. Il nous faut tous faire bloc autour des institutions et des représentants de la République pour poursuivre inlassablement la lutte contre les auteurs et les inspirateurs de ces actes terroristes. »

« C’est la nation toute entière qui est en deuil. Cet acte de barbarie, cette mise en scène terrifiante, montre que pour ces gens-là la vie humaine ne compte pas. Il faut les combattre et il faut s’unir pour ça et, plus que jamais, nous sommes déterminés à les combattre… Si nous plions face à la peur, face à l’horreur, c’est ce qu’ils attendent. Et nous n’avons pas le droit d’accepter ce terrorisme. Il faut combattre cette idéologie néfaste qui n’apporte que la terreur et qui montre une nouvelle fois que nous sommes tous concernés », a pour sa part affirmé Annick Lepetit, porte-parole du PS. Pour Yann Galut, député PS, « ça nous montre que fasse à ces barbares, il faut rester mobiliser. On ne peut négocier avec de tels terroristes. On doit continuer à les combattre partout où ils sont ».

Luc Chatel, secrétaire général de l'UMP, a affirmé que son parti « tient à exprimer sa très vive émotion en apprenant, sous le choc, l'exécution atroce, lâche et barbare de notre compatriote Hervé Gourdel. C'est l'ensemble de la communauté nationale qui ressent ce deuil avec une très grande émotion, mais qui s'en trouve d'autant plus unie et rassemblée dans la lutte contre le terrorisme. » Thierry Solère, député UMP, a ajouté que « la vie politique doit parfois être un lieu de rassemblement comme aujourd’hui. Il faut que le peuple français soit conscient de la situation et rassemblé ».

Le Parti communiste a de son côté indiqué sa « consternation »et son « indignation », exigeant que « la Cour internationale de La Haye soit saisie ». « Nous demandons aux autorités, a déclaré Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour empêcher ce crime. Ce dernier ne peut pas être utilisé pour justifier une manière de répondre au terrorisme qui ne convient pas. Il y a maintenant dix ans que nous répondons à des actes terroristes par des opérations militaires et guerrières et nous voyons bien que ce n’est pas de nature à enrayer leur développement. Il faut passer à un autre type de réponse, plus globale. Il faut isoler politiquement ces forces dans les pays où elles se développent et pour cela régler l’ensemble des problèmes régionaux qui se posent singulièrement maintenant au Proche Orient, en Irak et en Syrie. »

L'instance de représentation de la première communauté musulmane d'Europe, le Conseil français du culte musulman (CFCM), s'est dite « horrifiée » après l'annonce de la décapitation de l'otage français enlevé en Algérie, dénonçant un « crime barbare ». « Le CFCM est horrifié par l'annonce dramatique [selon laquelle] notre compatriote Hervé Gourdel vient d'être odieusement exécuté par ses ravisseurs », écrit dans un communiqué l'organisation, qui représente quelque cinq millions de musulmans.

Les musulmans de France considèrent aujourd'hui ces terroristes comme des ennemis des musulmans de France et des valeurs qui les animent.

Mohammed Moussaoui

Jean-Louis Normandin, président d’Otages du monde se dit « inquiet ». « J’écoute les politiques. Sans être cynique, je dirais qu’il y a un mérite à cette situation de non retour c’est que le voile se déchire un petit peu sur la volonté et la détermination de ceux qui veulent la peau de la démocratie. »

Ces dernières semaines d'autres otages occidentaux ont été tués par les jihadistes de l'Etat islamique. Le journaliste américain James Foley a été exécuté le 19 août dernier. Une vidéo le montre à genou en tenue orange, égorgé puis décapité par un homme masqué. James Foley avait été enlevé dans le nord de la Syrie en novembre 2012.

Deux semaines plus tard, même mise en scène macabre pour l'assassinat d'un autre journaliste américain, Steven Sotloff. Il avait été kidnappé en août 2013 à Alep, en Syrie.

Le 13 septembre dernier enfin, c'est le travailleur humanitaire britannique David Haines qui subit le même sort.

D'autres otages sont aujourd'hui menacés en Syrie. On parle d'une vingtaine d'Occidentaux parmi lesquels le journaliste britannique John Cantlie apparu dans plusieurs vidéos ou encore Alan Henning, un autre Britannique dont l'épouse a lancé un apel aux jihadistes, les suppliant de libérer son mari.

Les victimes occidentales de l'organisation de l'Etat islamique ne doivent pas faire oublier que ce mouvement multiplie les exécutions sommaires et pratique la torture dans les zones qu'il contrôle faisant d'innombrables victimes irakiennes et syriennes.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail