Journée spéciale

Génération Covid: un monde d’incertitudes

Par tout dans le monde, la jeunesse déstabilisée par la pandémie.
Par tout dans le monde, la jeunesse déstabilisée par la pandémie. AFP - INDRANIL MUKHERJEE

Ce mardi 9 février, RFI consacre une journée spéciale à la jeunesse touchée par la pandémie, pas tant pour ses aspects sanitaires que psychologiques, relationnels et économiques. Dès 6h TU, la parole sera donnée à cette génération que certains disent… sacrifiée.

Publicité

Isolée, entravée, frustrée, ébranlée, déboussolée, déprimée, angoissée, appauvrie. Mais aussi : combative, révoltée, résiliente, solidaire, débrouillarde, créative, inventive. Autant d’adjectifs qui peuvent qualifier les jeunesses du monde, confrontées comme les autres générations à l’épidémie de Covid-19, mais dans une dimension bien particulière : le sentiment d’être sacrifiées au nom d’un impératif de santé publique. Alors que la maladie ne tue que très peu de personnes de moins de 30 ans.

Lycées et universités fermées, stages interdits, marché de l’emploi atone, lieux de fêtes ou de réunions inaccessibles : rien n’est fait en ce début de décennie pour les lycéens, étudiants, jeunes travailleurs placés devant le précipice d’une vie répétitive, amputée de ce qui fait le sel de ces années où tout est théoriquement possible. Même l’impossible. Même le dangereux.

Soupapes refermées

Devoir étudier à distance, seul(e) face à un ordinateur ou un téléphone portable, est un traumatisme pour beaucoup. Être privé des petits boulots qui permettent de voir l’existence un peu plus rose et de se confronter aux premières réalités de la vie professionnelle en est un autre. L’horizon économique est brumeux. Et les soupapes que peuvent être les activités culturelles ou sportives, se sont refermées avec les différents confinements.

► À lire aussi : Ces jeunes pour qui le Covid-19 a été l'occasion de se sentir «utiles»

Quand on y ajoute, dans certains pays, le regard désapprobateur des plus anciens inquiets de voir une partie de cette jeunesse ne pas respecter à la lettre ces mêmes confinements et les gestes barrière, il y a de quoi perdre ses repères et sombrer, pour les plus fragiles, dans le désespoir.

Heureusement, malgré la sidération devant une situation inédite, des initiatives voient le jour pour venir en aide à cette « génération Covid ». Solidarité alimentaire pour les plus démunis, soutien psychologique (y compris via les réseaux sociaux), aide à la recherche de stages ou d’emplois. Il sera dit que la jeunesse de 2021 ne baissera pas les bras face à un virus qui ne laissera personne indemne.

► À lire aussi : Déménagement, amourette, tatouage et clarinette: à chacun son confinement

Programme de la journée spéciale sur RFI (horaires en heure de Paris):

De 7h à 9h : RFI Matin présenté par Arnaud Pontus

De nombreux invités (lycéens, étudiants, jeunes travailleurs), pour évoquer les principales problématiques de la jeunesse : « des études à distance », « l’emploi incertain, la menace de pauvreté », « le sacrifice générationnel », « les vies sociales - et sentimentales – gâchées ».

[ Édition spéciale ] Jeunesse et Covid- 1ere Partie 7h10-7h30 0902

[ Édition spéciale ] Jeunesse et Covid- 2e Partie 7h40-8h00 0902

[ Édition spéciale ] Jeunesse et Covid- 3e Partie 8h10-8h30 0902

Édition spéciale -Jeunesse et Covid- 4e Partie 8h40-9h00 0902

09h10 : « Appels sur l’actualité », par Juan Gomez

Face aux conséquences de la Covid-19, gros plan sur les difficultés et les espoirs des jeunes. Les auditeurs racontent comment ils vivent la crise.

11h10 : « 7 milliards de voisins », par Emmanuelle Bastide

Étudiants en détresse face au Covid : décrochages, isolement, angoisse face à leur avenir professionnel, les étudiants vont mal selon les chiffres de l’Observatoire de la Vie Étudiante (OVE). L’enseignement à distance montre clairement ses limites: difficultés de concentration, manque de motivation et de convivialité.

12h10 et (20h40) : « Grand reportage »

Génération Covid : entre traumatismes et envies de rebondir » par les correspondants au Sénégal, Kenya, Canada, Inde et Espagne.

16h10 : « Vous m’en direz des nouvelles », par Jean-François Cadet

Reportage de Marjorie Bertin autour de l'apprentissage dans les grandes écoles d'art à travers trois exemples : le Conservatoire national de Musique et de Danse de Paris, l’Ecole Ferrandi Paris et l’Ecole Nationale des Beaux-Arts)

17h10 : « Radio foot internationale », par Annie Gasnier

L’impact de la Covid-19 sur la formation des jeunes dans leur pratique amateur.

18h10 : « Décryptage », par Romain Auzouy

Invité : Olivier Galland, sociologue de la jeunesse, directeur de recherche au CNRS.

19h10 : « Mardi politique », par Frédéric Rivière (RFI) et Roselyne Fèbvre (France 24)

Invité : Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement

20h10 : « Accents d’Europe », par Frédérique Lebel et Juliette Rengeval

Un présent angoissant, mais un avenir plein de promesses ?

Des portraits filmés de jeunes, en France et dans le monde, sont également postés sur les réseaux sociaux tout au long de la journée. À voir aussi des vidéos avec les musiciens Smarty et Innoss B’ qui adressent leurs messages de prévention et d’espoir à la jeunesse.

Covid-19 : le message d'espoir de Smarty à la jeunesse

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail