Kosovo / Trafic d’organes

Hashim Thaçi, responsable d’un trafic d’organes, selon le Conseil de l’Europe

De 1998 à 2000, des centaines de prisonniers de l’Armée de libération du Kosovo ont été déportés en Albanie puis assassinés pour alimenter un trafic d’organes, affirme le sénateur suisse Dick Marty dans un rapport publié le 16 décembre dernier par le Conseil de l’Europe, et qui fait l’effet d’une bombe.

Publicité

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail