France / Cinéma

Le cinéma Louxor fête un an de renaissance

Les habitants du quartier se sont battus pour la renaissance du Louxor.
Les habitants du quartier se sont battus pour la renaissance du Louxor. RFI/Orlando Torricelli

Conçu dans les années 1920 par l’architecte Henri Zipcy comme un palais égyptien dans le quartier de Barbès, le Louxor, ce temple parisien du cinéma, connut ses heures de gloire dans le Paris de l’après-guerre.

Publicité

Durant l’âge d’or du cinéma, la salle offre 1 195 places. Dans les années 1950, elle subit d’importants travaux de mise aux normes. Deux, trois décennies plus tard, elle devient une salle spécialisée dans les films indiens et égyptiens. Puis elle périclite et ferme ses portes. Sauvée de la démolition, la salle est classée monument historique en 1981. A partir de cette date, commence la longue bataille d’une poignée de cinéphiles pour faire revivre ce temple du cinéma.

Grâce à eux, qui ont réussi à impliquer dans ce projet une bonne partie des habitants du quartier, et surtout avec le concours de la Ville de Paris qui s’engage financièrement, le Louxor rouvrit ses portes le 17 avril 2013. Une année après, le bilan est une véritable réussite.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail