Israël / Territoires palestiniens

Négociations directes avec Israël : Mahmoud Abbas résiste aux pressions

Le président Obama s'est entretenu hier, mercredi 9 juin, avec son homologue palestinien Mahmoud Abbas, dans le bureau ovale de la Maison Blanche, à Washington.
Le président Obama s'est entretenu hier, mercredi 9 juin, avec son homologue palestinien Mahmoud Abbas, dans le bureau ovale de la Maison Blanche, à Washington. Larry Downing/Reuters
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Mahmoud Abbas persiste et signe dans son refus d’entamer des négociations directes avec Israël. Le président palestinien l’a dit à la radio palestinienne, ce dimanche 25 juillet 2010, en balayant les pressions internationales dont il est l’objet.

Publicité

Avec notre correspondant à Ramallah, Karim Lebhour

Mahmoud Abbas s’en amuserait presque : le monde entier s’y met pour lui forcer la main. Ces derniers jours, le président palestinien a reçu des appels téléphoniques des dirigeants allemand, britannique et italien pour le convaincre de reprendre les négociations directes avec Israël. Les Européens se chargeant de relayer le souhait de Barack Obama et de Benyamin Netanyahu.

Mais Mahmoud Abbas n’en a cure. Il l’a dit à la radio palestinienne : « Négocier sans être d’accord sur un cadre de négociations, c’est aller vers un échec certain ». Le président palestinien demande que les Israéliens reconnaissent d’abord les frontières de 1967 comme base de discussion et stoppent la colonisation.

Surtout, les dirigeants palestiniens sont convaincus que la coalition très marquée à droite que dirige Benyamin Netanyahu ne fera aucune concession. Or Mahmoud Abbas ne veut pas d’un nouvel échec comme celui d’Annapolis fin 2007, qui ferait le jeu de ses rivaux du Hamas et coûterait aux dirigeants palestiniens modérés le peu de crédit politique qu’il leur reste encore.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail