Israël

«Je n'ai pas fait de mal», assure l'ex-soldate posant près de prisonniers palestiniens

La soldate israélienne Eden Abergil pose près d'un détenu palestinien menotté et bandé, en 2008.
La soldate israélienne Eden Abergil pose près d'un détenu palestinien menotté et bandé, en 2008. Reuters/sachim.tumblr.com/Handout

Eden Abergil, l'ancienne soldate israélienne démobilisée depuis l'an dernier ne comprend pas les réactions suscitées autour des clichés qu'elle a diffusés sur le réseau Facebook la montrant souriante à coté de Palestiniens dont les yeux étaient bandés et les mains liées. Pour l'armée israélienne c'est un comportement honteux et pour l'Autorité palestinienne ce sont des photos humiliantes.  

Publicité

Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

Elle fait la une de la presse et des journaux télévisés. Mais la soldate israélienne posant sur des photos, diffusées sur le réseau social Facebook, au côté de prisonniers palestiniens les yeux bandés et mains liées, affirme ne pas comprendre pourquoi ces images font scandale.

« Je ne comprends pas ce que j’ai fait de mal, ditEden Abergil. Il n’y a eu de ma part ni violence, ni mépris. Je n’ai porté atteinte à personne, les images sont d’ailleurs sous-titrées ‘l’armée, la meilleure période de ma vie’ ».

Le porte-parole de l’armée israélienne a dénoncé dans un communiqué « le comportement honteux de la soldate », précisant qu’elle ne faisait plus partie des effectifs depuis un an.

Eden Abergil ne peut donc pas être sanctionnée dans la mesure où elle a terminé son service. Elle a cependant été aussitôt rayée du cadre de réserve et a réagi avec colère : « Je n’ai pas parlé avec les Palestiniens. Je leur ai donné à boire et à manger. Je ne leur ai pas dit qu’ils étaient photographiés », ajoute cette ex-soldate qui a précisé que les images avaient été prises en 2008, dans une base militaire près de Gaza.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail