Turquie

Une large victoire du «oui» au référendum renforce le Premier ministre turc Erdogan

Le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan en train de voter pour le référendum, le 12 septembre 2010.
Le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan en train de voter pour le référendum, le 12 septembre 2010. REUTERS/Murad Sezer

«Environ 58% des électeurs» turcs ont approuvé une révision de la Constitution, soumise ce dimanche 12 septembre à référendum par le gouvernement islamo-conservateur, a annoncé le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan devant la presse.  

Publicité

Avec notre correspondant à Istanbul, Jérôme Bastion

Les jeux sont faits. Quasiment toutes les urnes ont été ouvertes et les bulletins comptés. Elles confirment la large victoire du parti au pouvoir, au-delà de toutes les espérances.

Près de quelque 58 % de oui et 42 % de non. Des chiffres peuvent encore un petit peu changer, mais la tendance est très nette.

On peut parler de plébiscite pour le parti de la justice et du développement, qui avait fait de ce scrutin bien plus qu’un référendum constitutionnel, le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan cherchant à obtenir en quelque sorte, un vote de confiance pour sa politique de réforme, tout autant d’ailleurs, que l’opposition voulait en faire une sorte de motion de censure.
Désormais non seulement ces réformes sont approuvées, et elles tournent un peu plus la page de la Constitution d’inspiration militaire, héritée du coup d’Etat de 1980, mais en plus, l’avenir du parti de gouvernement en place depuis huit ans se dégage dans la perspective d’élections législatives qui se seraient avérées périlleuses au cas où le non l’emportait, ou bien même si l’écart avait été faible ou insignifiant, comme les sondages l’indiquaient.

Le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan a encore une fois gagné son pari de démocratiser la Turquie. Il parle d’un vote important pour la démocratie et les libertés, et d’un grand bond en avant pour son pays. Et ce n’est pas un secret : il vise maintenant la présidentielle, une élection qui elle aussi, fera l’objet d’un référendum dans les mois à venir, puisqu’elle devrait se dérouler – et c’est une première en Turquie – au suffrage universel.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail