Terrorisme/Yémen

Colis piégés: l’artificier d’al-Qaïda au Yémen dans le collimateur

Deux portraits d'Al-Asiri diffusés par la police yéménite.
Deux portraits d'Al-Asiri diffusés par la police yéménite. Reuters/Yemeni Police/Handout

Les colis piégés partis du Yémen et destinés aux Etats-Unis, dont l'un a été acheminé sur un vol passagers de Qatar Airways, ont été conçus par l'artificier d'al-Qaïda ayant fabriqué une bombe pour l'attentat raté de Noël 2009 sur un vol Amsterdam-Detroit, selon un responsable anti-terroriste américain.

Publicité

Saoudien âgé de 28 ans, Ibrahim Hassan Al-Asiri est désormais considéré comme le principal suspect dans ce dossier. Les services de renseignements américains le présente comme l'artificier d'al-Qaïda dans la péninsule arabique dont les principaux dirigeants se trouveraient actuellement au Yémen. Il aurait entre autres fabriqué la bombe qu'un jeune Nigérian avait tenté de faire exploser à bord d'un avion qui reliait Amsterdam, aux Pays-Bas, à Détroit aux Etats-Unis en décembre dernier.

Ibrahim Hassan Al-Asiri est également soupçonné d'entretenir des liens étroits avec Anwar Al-Awlaki. Ce prêcheur musulman, qui possède la double nationalité américaine et yéménite est considéré comme le chef spirituel de la branche yéménite d'al-Qaïda. Le président américain Barack Obama a signé un décret autorisant la CIA à procéder à son assassinat, hors de tout cadre judiciaire. Le gouvernement américain a parallèlement doublé l'an dernier son aide militaire aux autorités yéménites pour éradiquer les groupuscules islamistes.

Après avoir longtemps utilisé les islamistes pour combattre l'opposition sudiste, le président du Yémen Ali Abdallah Saleh a décidé de coopérer à la lutte globale contre le terrorisme. Ce concept, initié par le président George Bush après les attentats de septembre 2001 a été poursuivi par son successeur à la Maison Blanche.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail